Les jeux africains (Abuja)





Hédi M’hirsi (Pdt F.T.J.), Slah Drissi (D.T.N. de la F.T.A.), Saïd Ouenzerfi (D.T.N. de la F.T.N.), Tahar Jguirim (D.T.N. de la F.T.B.) et Ridha Yahia (D.T.N. de la F.T.H.) parlent des chances des tunisiens aux jeux africains qui se tiendront à Abuja du 4 au 18 octobre à Abuja. Hédi M’hirsi (Pdt F.T.J.) “Pour des horizons plus vastes” “En tant que première nation africaine de judo, nous sommes tenus de confirmer notre rang et les résultats encourageants que nous avons obtenus durant les derniers Championnats du monde à Osaka (Japon). C’est dans cette optique que nous avons retenu les jodokas les plus compétitifs pour représenter le judo tunisien. N’oublions pas que ces jeux sont qualificatifs pour les Jeux Olympiques d’Athènes 2004. Nos athlètes savent donc ce qui les attend. Je suis, à ce titre, persuadé que nos judokas, aussi bien masculins que féminins, ne rateront pas une aussi belle aubaine pour monter sur la plus haute marche du podium qui leur ouvrira des horizons plus vastes”. Slah Drissi (D.T.N. de la F.T.A.) “Des chances intactes” “Lorsque nos athlètes fouleront la piste du stade d’Abuja à partir du 8 octobre, ce sera pour viser une place sur le podium, nonobstant la concurrence redoutable des athlètes africains. Certains de nos garçons et filles sont champions d’Afrique en titre. Ils sont décidés à ne rien lâcher et confirmer leur standing et pourquoi pas améliorer leurs performances. Nous sommes conscients que la concurrence sera rude, mais nous nous sommes préparés en conséquence, afin d’être prêts le jour “J”. Pas moins de trois à quatre athlètes sont capables de monter sur la plus haute marche du podium. Pour le reste, l’ambition est d’être présent en finale, la médaille sera un bonus bienvenu”. Saïd Ouenzerfi (D.T.N. de la F.T.N.) “Des satisfactions en perspective” “Les six filles et les deux garçons qui vont participer à ces Jeux africains sont les plus complétifs du lot et les mieux indiqués pour décrocher des places sur le podium. Nos nageuses ont démontré lors des derniers Championnats africains juniors à Casablanca qu’elles sont capables de se hisser au niveau des meilleures. Quant à Bennaceur et surtout Mellouli, ils ont fait leur preuve et démontré lors des derniers Championnat du monde à Barcelone qu’ils peuvent nous valoir d’immenses satisfactions”. Tahar Jguirim (D.T.N. de la F.T.B.) “Jouer les premiers rôles” “Notre objectif est de jouer les premiers rôles. Nos pugilistes sont tous prêts et sont tous capables de combattre pour l’or. Reste que certaines considérations telles que le tirage au sort ou l’arbitrage doivent être prises en ligne de compte. Nos boxeurs ont poursuivi un programme de préparation de quatre mois truffée de stages et de tournois. Le côte psychologique, très important dans ce genre de tournoi, a été bien préparé. En somme, la préparation a été bien étoffée et il n’y a aucune raison pour que nos boxeurs ne soient pas à la hauteur de la confiance placée en eux”. Ridha Yahia (D.T.N. de la F.T.H.) “Tous pour le podium” “Malgré l’absence de Jarray et Sbaï, nos haltérophiles sont capables de relever le défi et de décrocher des médailles. A ce titre, Abdessattar Habassi et Moez Hanachi ont de fortes chances de remporter des médailles. Ils en est de même pour Hayet Sassi et Imène Hasnaoui qui sont capables de monter sur la plus haute marche du podium. Cela ne veut pas dire que les autres athlètes sélectionnés ne seront pas à la hauteur de l’événement, loin de là. Tous nos haltérophiles sont là pour monter sur le podium et nous sommes confiants dans leurs possibilités”.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com