EN BREF…





* Un couple victime du gaz !
C’est dans la nuit de samedi à dimanche derniers que ce drame s’est produit du côté du Kram. Un couple de nouveaux mariés, puisqu’ayant célébré leurs noces en début d’été 2008, ont été victimes du gaz, dont les accidents se multiplient ces derniers temps. Plus malheureux encore, la jeune femme était enceinte, au terme du sixième mois de grossesse pour être exact.
Les jeunes gens ont apparemment voulu prendre un bain, malheureusement la mort les y guettait. Aussi, lorsqu’ils se sont rendu compte de la propagation du gaz, était-il déjà trop tard, notamment pour la jeune femme. L’époux aurait en effet pu tenir plus ou moins le coup, parvenant à ameuter les voisins et donner ainsi l’alerte.
Or à l’arrivée des agents de la protection civile, ainsi que des auxiliaires de la justice, on n’a rien pu faire malheureusement pour sauver la jeune mariée. Quant au mari, il gît encore sur un lit d’hôpital, en réanimation, dans un état critique…


* L’émigré agressé, puis dévalisé !
Au cours de cette même nuit du samedi à dimanche, un autre drame a eu lieu du côté de Mellassine ; un drame d’un autre genre cependant, s’agissant d’une agression caractérisée, cette fois-ci ! Un jeune Tunisien de vingt-huit ans travaillant en France est revenu dans le pays depuis peu, tenant à voir sa famille habitant une cité limitrophe de la ville de l’Ariana.
Ce soir-là, il a cependant tenu à rendre visite à sa grand-mère paternelle, laquelle habite, elle, du côté de Mellassine, d’autant qu’il ne l’a plus revue depuis un certain temps. Une fois sa visite terminée, le jeune homme aurait pris congé pour rentrer chez ses parents.
Or il n’est pas allé loin, dans la mesure où passant par une petite rue, deux individus lui auraient barré le passage, l’obligeant de la sorte à réduire au maximum la vitesse de sa bagnole. C’est alors que l’un des deux énergumènes est parvenu à ouvrir la portière et s’attaquer au conducteur, essayant de lui arracher un gros collier qu’il portait au cou.
Le jeune émigré aurait alors tenté de se défendre, sinon à l’en empêcher, mais son agresseur, qui fut rejoint par son complice, était toutefois décidé à aller jusqu’au bout de ses intentions, exhibant dans la foulée un couteau à cran d’arrêt. N’y allant pas de main morte, il va lui donner un coup terrible au visage, avant de s’emparer du collier, du portable, ainsi que d’une somme d’argent et prendre par la suite la poudre d’escampette !
La victime, après avoir rejoint l’établissement hospitalier le plus proche, sa blessure ayant nécessité la pose de vingt-huit points de suture, est allée porter plainte, tenant à poursuivre ses agresseurs en justice. Ces derniers furent ainsi repérés et arrêtés le lendemain alors qu’ils étaient encore en possession du collier et une partie de la somme d’argent, cependant que le portable a été vendu à un inconnu…


M.A.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com