Affaire de l’ATR-72 : Même l’avocat de l’une des victimes, estime que le verdict est très sévère





Me Niky Persio, avocat de l’une des victimes du crash de l’ATR-72, a reconnu dans une interview accordée à la presse italienne que le verdict était très sévère…


Tunis-Le Quotidien
Le verdict rendu lundi dernier par le tribunal de Palerme à l’encontre du pilote et du copilote de Tuninter a provoqué un véritable tollé de par le monde.
Toute la presse internationale, dont le prestigieux Herald-Tribune s’était étonné de la dureté de la justice italienne à l’encontre de la compagnie tunisienne.
Ceci étant, même l’avocat de l’une des victimes, Me Niky Persio, a reconnu que les peines sont très sévères confirmant que «jamais dans l’histoire de l’aviation civile internationale un tel drame s’était soldé par un autre drame», faisant ainsi allusion aux sentences.
De son côté, l’avocat de la défense a précisé que l’ambiance dans la salle a influencé les délibérations. Les magistrats ont été «trop» sensibles aux sentiments de haine et de mépris exprimés par les membres des familles des victimes. Du coup, toujours selon l’avocat de la défense, l’audience a pris une autre tournure. Un recours en appel a été, rappelons-le, formulé immédiatement par les avocats de la défense.
L’Association Internationale des pilotes de ligne a dénoncé fermement, mercredi dernier, les lourdes peines retenues à l’encontre du pilote et du copilote.
Il est à rappeler que le 6 août 2005 un avion ATR-72 de la compagnie Tuninter s’est abîmé en mer après un héroïque amerrissage réussi par le pilote très expérimenté, M. Chafik Gharbi, sauvant ainsi 23 passagers. L’enquête avait conclu à une panne sèche.

Habib MISSAOUI

Les peines de la honte

- M. Chafik Gharbi: Pilote: 10 ans de prison.
- M. Ali Kebaïr: Copilote: 10 ans de prison.
- M. Moncef Zouari: Directeur général: 9 ans de prison.
- M. Zouheir Chetrane: Directeur technique: 9 ans de prison.
- M. Zouheir Siala: Directeur de la maintenance: 8 ans de prison.
- M. Nabil Chahed: Mécanicien en chef: 8 ans de prison.
- M. Rhouma Belhaj: Mécanicien: 8 ans de prison.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com