Environnement : Bientôt l’ONAS se passera des services de la STEG





Disponible dans les stations d’épuration,le gaz méthane deviendra bientôt l’unique source d’électricité pour l’ONAS.


Tunis - Le Quotidien
Des idées pour réduire les dépenses énergétiques? La Tunisie en possède énormément. Reste à les matérialiser. Et comme l’économie de l’énergie est désormais une obligation stratégique nationale, tous les opérateurs économiques sont contraints de s’y mettre. Plusieurs alternatives énergétiques ont été déjà explorées (telles l’éolienne, l’énergie solaire…la photovoltaïque, etc.), ce qui a permis dans beaucoup de cas de réduire, voire même annuler le recours à l’énergie électrique. Et les idées de se multiplier sans se ressembler. Parmi les derniers projets en gestation, celui annoncé hier par M. Nadhir Hmada, ministre de l’Environnement et du Développement durable, lors de la conférence de presse qu’il a donnée dans son département. « Le projet qui appartient à l’ONAS consiste à extraire le méthane emmagasiné dans les stations d’épuration pour qu’il soit exploité dans la génération de l’énergie électrique », devait  indiquer le ministre qui précise, par la même occasion, que le transfert des technologies nécessaires et leur installation doit se faire dans les mois à venir. Faut-il noter, par ailleurs, que le projet dans sa globalité aura un coût estimé à 50 millions de dinars.
Grâce à cette solution, l’ONAS serait capable d’ici quelques années de produire tous ses besoins en électricité. L’office qui exploite actuellement une centaine de stations en attendant l’entrée en service des 5 nouvelles installations en cours de réalisation, assurera ainsi son autosuffisance électrique. Une autosuffisance qui, selon le ministre, permettra à l’ONAS de ne plus avoir besoin de l’électricité de la STEG.


Hassen GHEDIRI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com