Faits d’automne : La femme de ménage s’empare des bijoux, mais…





Dans un élan de compassion, la victime allait retirer sa plainte. Et pour cause...


Tunis – Le Quotidien
Pendant toute une année, la jeune femme s’est montrée à l’aise chez la famille qui l’a accueillie à Béja. Logique dans ces conditions qu’elle se donne à fond dans son travail, faisant souvent preuve d’un zèle, au point de mériter les louanges qu’on lui adressait de temps à autre, même en dehors du cercle de cette famille. C’était en quelque sorte une lune de miel pour la jeune femme. La seconde pour elle, dans la mesure où elle avait déjà goûté aux délices du mariage trois ans plus tôt.
Or, toute lune de miel a une fin apparemment.
Récemment, en effet, la maîtresse de céans s’est rendu compte de la disparition d’une bonne partie de ses bijoux. Elle a beau chercher un peu partout, sans résultat. Les bijoux étaient tout simplement introuvables, à croire qu’ils se sont carrément volatilisés.
L’employeur de la jeune femme, mis au courant n’en revenait pas, lui non plus ! Du moment que personne d’autre, à l’exception bien entendu, de son épouse, lui-même et... la femme de ménage, n’avait accès à la chambre à coucher.
De là à soupçonner cette dernière, il n’y avait qu’un pas, forcément, que le mari, ainsi que sa femme d’ailleurs, a hésité longtemps avant de franchir. Ils y étaient, en fin de compte, contraints.
C’est ainsi que le maître de céans allait finalement se résigner à aller déposer plainte, à l’encontre de la femme de ménage, signalant la disparition des bijoux estimés à plus de deux mille dinars.
Se saisissant de l’affaire, les auxiliaires de la justice vont entamer une minutieuse enquête qui allait rapidement aboutir à la découverte d’un élément qui allait conforter les soupçons des victimes, accusant la femme de ménage d’être l’auteur du forfait. Ils ont, en effet, découvert que deux jours seulement après la disparition des bijoux, le père de la jeune femme subissait une intervention chirurgicale dans une clinique de la place!
Arrêtée et amenée dans les locaux de la police, cette dernière s’est littéralement effondrée avouant être effectivement l’auteur du vol des bijoux qu’elle a revendus pour permettre à son géniteur de subir l’opération, nécessaire en fin de compte. Peut-être même vitale....
Surprise, au cours de l’instruction, du moment qu’un avocat s’est présenté pour défendre la cause de la suspecte; il a été commandité... par le plaignant. Mieux, ce dernier a eu le soin également de retirer sa plainte, permettant ainsi la libération de la jeune femme, en attendant sa comparution devant la Cour...


Mansour AMARA




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com