En Bref





* Le vin sous le comptoir !
C’est un garçon de café, situé quelque part dans une cité à l’ouest de la capitale, père de deux enfants, ayant de ce fait quelques difficultés à joindre les deux bouts. Le jour des faits, il a été arrêté en possession de huit bouteilles de vin qu’il dissimulait sous le comptoir. De là à croire qu’il pratiquait la vente illicite, il n’y avait qu’un pas que les enquêteurs n’ont pas manqué de franchir.
Le suspect a comparu d’ailleurs récemment devant la Cour pour affirmer que les bouteilles trouvées en sa possession était tout simplement destinées à sa consommation personnelle. Il fut par ailleurs soutenu par son avocat, lequel allait remarquer que la saisie a eu lieu aux environs de six heures de l’après-midi, au moment donc où les grandes surfaces étaient encore ouvertes, ce qui exclut tout bonnement l’intention de son client de vendre les bouteilles saisies.
L’avocat de la défense aurait été apparemment convaincant dans la mesure où son client a été relâché du palais de justice, la Cour estimant que l’arrêt préventif était suffisant…


* Soûl, il commence à voir rouge !
C’est son péché-mignon, manifestement ! Après s’être désaltéré la gorge et rempli copieusement la panse, le bonhomme s’en va dans la rue pour se livrer à une exhibition qui lui est devenue coutumière, dans la mesure où il n’en est pas à sa première expérience du genre.
En tout cas, le soûlard y va d’un récital qu’il aurait appris par cœur et où les blasphèmes et les insultes constituent le plat de résistance, sans compter qu’il lui arrivait souvent d’importuner les passants. Arrêté, cette fois il fut quitte pour écoper de cinq mois de prison ferme pour blasphèmes, s’en tirant cependant avec une amende pour les chahuts en état d’ébriété…


M.A.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com