En Bref





* Des cambrioleurs à la maison de culture !
Détrompez-vous, ils n’y sont pas allés pour une quelconque activité culturelle, mais bel et bien afin de s’emparer de certains ustensiles ayant de la valeur. C’est en pleine nuit qu’ils se sont introduits, de ce fait, à l’intérieur pour accomplir leur forfait. Pourtant, la maison de culture de Hammam-Sousse est située en plein centre-ville, donc entourée par de nombreuses habitations, sans compter la bâtisse abritant la Délégation, justement adjacente.
Une fois à l’intérieur, les malfaiteurs ont vite fait de forcer le bureau de la directrice, ainsi que celui de la troupe théâtrale. Dans le premier, ils se sont emparés d’une somme d’argent, alors que du second, ils ont emporté une caméra, une chaîne stéréo et un lecteur DVD. Des objets à camoufler et, surtout, à transporter facilement…


* Une mineure à l’épicerie !
Ce n’était point la première fois que cette jeune fille était contrainte d’avoir recours à l’épicerie du coin pour s’approvisionner, mais la dernière en date restera certainement gravée à jamais pour hanter ses souvenirs. Ce jour-là en effet, elle allait trouver le gérant, un jeune homme de vingt-sept ans, seul ! Un jeune homme qui n’était d’ailleurs pas insensible aux charmes de la petite, puisqu’il l’avait relancée à plusieurs reprises auparavant, sans pour autant parvenir à ses fins.
Pour lui, c’était donc l’occasion ou jamais, ce qui explique qu’il a tenu bon ce jour-là, allant jusqu’à promettre le mariage à la gamine. Véritable recette magique de tout séducteur, ce petit mot a eu l’effet escompté, le jeune gérant parvenant ainsi à mâter la petite cliente, littéralement envoûtée par la promesse.
Or, son retard allait mettre la puce à l’oreille de sa mère, laquelle l’a pressée de questions à son retour, d’autant qu’elle a remarqué que sa fille était manifestement troublée. Harcelée par un interrogatoire pressant, la jeune fille a fini par s’effondrer et narrer sa mésaventure à sa génitrice, laquelle s’est empressée de l’accompagner au poste de police pour porter plainte, tenant à poursuivre en justice le bonhomme qui l’a dupée afin de la séduire.
Arrêté, celui-ci ne s’est nullement dérobé, avouant rapidement son forfait…


* Quand les cousins s’entretuent !
La vengeance a frappé encore une fois, entre cousins, qui plus est ! Et selon le coup classique, c’est-à-dire à la suite d’une beuverie réunissant les deux belligérants, malheureusement deux cousins en la circonstance! Dans un petit patelin du gouvernorat de Kasserine.
C’est le plus jeune, vingt-cinq ans, qui a invité son cousin, son aîné de quatre ans, à passer la soirée de jeudi à vendredi derniers, «en compagnie» de quelques bouteilles de vin et autres cannettes de bière. L’aîné n’a trouvé aucun inconvénient à répondre à l’invite du jeune cousin, étant à mille lieues de penser que celui-ci avait une idée bien précise derrière la tête !
Effectivement, au beau milieu des festivités improvisées, le jeune cousin allait déterrer une vieille histoire, préparant ainsi le terrain à l’agression qu’il allait perpétrer quelques instants plus tard. Exhibant en effet un couteau, il s’est littéralement acharné sur son vis-à-vis, avant de se retirer laissant sa victime baignant dans son sang. Bien que secourue quelque temps après par des passants, la victime n’a pu tenir le coup, succombant ainsi à ses blessures. Une heure après avoir commis son forfait, le meurtrier s’est présenté au poste de police, se constituant prisonnier…


M.A.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com