Vigueur et réactivité





Depuis 1972, la société ALKIMIA, société totalement exportatrice, garde sa position de monopole sur le marché du tripolyphosphate de sodium (STPP) en Tunisie. Son activité consiste à produire exclusivement du STPP, input clé dans l’élaboration des lessives et détergents à base de phosphate. Par son activité industrielle et de son  dynamisme boursier, ALKIMIA reste un titre attractif, pour les opérateurs qui investissent en bourse pour le moyen et long terme, dans un secteur à très fort potentiel de croissance.
Le diagnostic différentiel suggère que les fondamentaux de la société qui sont bons et qu’ils s’améliorent  sensiblement. Ils sont sous-tendus par une restructuration de la gestion et la réorientation de sa gestion stratégique. La visibilité de la société qui est bonne semble s’améliorer à moyen terme, sous tendue par la réorientation structurelle de sa politique financière et de la gestion de son marché. L’amélioration des fondamentaux de la ALKIMIA incite amplement le comportement des investisseurs orientés vers l’accumulation de ce titre dans leurs portefeuilles, par des opérations d’achats sur repli, en dépit des comportements de désaccumulation et des délestages de portefeuille d’agents échaudés par la crise financière et boursière internationales. 
Enfin, au cours de la très courte période récente, l’évolution des cours de la SOCIÉTÉ ALKIMIA est sous-tendue par des applications de type « achat sur repli», que les corrections de baisse semblaient pouvoir réduire. La tendance s’est accrue, pour céder la place à une reprise soutenue d’autant plus vigoureuse que le titre jouit d’une très bonne visibilité et des perspectives à moyen terme très attrayantes.

Tahar El Almi

Analyse financière par les ratios : De bons fondamentaux…

 Au terme du semestre 2008 par rapport au premier semestre 2007.
Sur la base des données publiées par la société ALKIMIA, on peut constater un certain nombre de faits stylisés, dont notamment :
*Les ratios de liquidité générale, réduite et immédiate : Rassurant…
Les ratios de liquidité sont un bon indicateur de la capacité à faire face à des échéances à court terme (Marge de sécurité; concept du fond de roulement).
- le ratio de liquidité générale suggère que la capacité « générale » de la société à faire face à ses échéances s’est repliée (de 158.55% en 2007 S1 à 136.96% en 2008 S1) ;
- la stabilité  du ratio de liquidité réduite (de 119.62% en 2007 S1 à 119.88% en 2008 S1) (il reste > 1) suggère que la société maintient une bonne gestion de sa liquidité et de ses créances, compte tenu de l’évolution de ses passifs courants.
- la tendance haussière du ratio de liquidité immédiate (de 22.21% en 2007 S1 à 28.45% en 2008S1) suggère que la capacité « générale » de la société à faire face à ses échéances de très court terme s’améliore.
*Le ratio d’endettement : en hausse sensible…
Le ratio d’endettement connait une hausse sensible (de 47% en 2007 S1 à 59.76% en 2008S1). Ce qui pourrait signifier que le poids des dettes serait en hausse sensible.
*Les ratios d’immobilisations corporelles et incorporelles: en baisse sensible…
Le ratio d’immobilisations corporelles (de 79.58% en 2007 S1 à 51.70% en 2008 S1) expliquerait la cessation des immobilisations corporelles dans l’actif total. Ce qui pourrait être sous-tendu par l’essor de l’activité de la société ALKIMIA en 2008, année durant laquelle la société aurait réorienté sa politique commerciale: au cours du semestre 2008 S1 par rapport au 2007 S1, le poste « ventes et revenus » s’est accru de 116.3%.
* Le ratio d’immobilisations financières: en léger repli...
Il s’est replié légèrement (de 7.84% en 2007 S1 à 6.81% en 2008S1) pour expliquer les rapports de la SOCIÉTÉ ALKIMIA avec les entreprises dans lesquelles elle détiendrait des participations.
*Le ratio des stocks : en baisse.
Le ratio des stocks s’est réduit (de 20.38% en 2007 S1 à 13.14% en 2008 S1). Son évolution baissière répond à l’ajustement « stocks/activité », dans la mesure où les stocks représentent une part assez réduite, dans le total des actifs en raison de l’activité de la société ALKIMIA. Au cours du semestre 2008 S1 par rapport au 2007 S1, l’évolution du poste « stocks » n’est que de 3%.
*Le ratio de créances clients : en hausse sensible…
Le ratio des créances clients s’est accru (de 40.22% en 2007 S1 à 52.20% en 2008S1).  Il donne une idée sur la politique de l’entreprise en matière de délais de paiement accordés à sa clientèle. Cette augmentation traduit les efforts de rationalisation de la gestion de son portefeuille clients. Au cours du semestre 2008 S1 par rapport au 2007 S1, le poste « créances clients » s’est fortement accru de 107.4%.
*Les ratios des capitaux propres et des capitaux permanents : un baisse relativement importante…
Le Ratio des capitaux propres qui traduit la part des capitaux propres dans l’ensemble des ressources s’est nettement réduit (de 53% en 2007 S1 à 36.22% en 2008S1). Il indique la difficulté de la SOCIÉTÉ ALKIMIA vers une autonomie financière relativement plus contrainte, en rapport  avec l’ensemble de son financement.
Le ratio des capitaux permanents qui traduit le poids des ressources à plus d’un an (Capitaux propres et dettes à long et moyen terme) dans l’ensemble des ressources et décrit la stabilité de financement, suggère une régression de l’endettement de la Société à moyen terme en 2008 S1. Au cours du semestre 2008 S1 par rapport au 2007 S1, le poste « dettes totales » a régressé de 40%.
*Les ratios de marge brute, de marge nette : à l’assaut de ses
marchés…
Le ratio de marge brute en hausse (de -0.64% en 2007 S1 à 6.94% en 2008 S1), traduit en fait un changement de la politique de marge au sein de la société. Cette réorientation de la politique commerciale de la SOCIÉTÉ ALKIMIA est à corréler et à intégrer avec sa politique marketing, pour optimiser ses parts de marchés.
Le ratio ou taux de marge nette suit un accroissement (de 0.00% en 2007 S1 à 6.71% en 2008 S1) ce qui traduit la bonification de l’efficacité globale de la société pour l’ensemble de ses activités commerciales.
*Les ratios de rentabilité financière et de rentabilité économique : très bonnes performances économiques et financières…
La rentabilité financière en hausse (de 0.00% en 2007 S1 à 18.57% en 2008 S1), suggère que la rentabilité financière de la SOCIÉTÉ ALKIMIA (du point de vue des propriétaires qui ont apporté les capitaux) est relativement de plus en plus gratifiante.
Le ratio de rentabilité économique qui mesure la performance de la société dans l’exercice de son métier au cours de la période, a enregistré un très net accroissement (de 0.01% en 2007 S1 à 6.51% en 2008S1).
*Le ratio du rendement des immobilisations: en progression sensible…
Bon indicateur d’analyse, le ratio est en hausse remarquable (de 8.01% en 2007 S1 à 41.12% en 2008 S1), dans la mesure où  la société aurait opéré des ajustements structurels au niveau de sa gestion commerciale et au niveau de sa stratégie marketing. Cependant, il est même supérieur à  sa valeur à fin 2007 (18.34%).
*Le ratio de Trésorerie : excellente amélioration…
En tant que rapport entre le fond de roulement et le besoin en fond de roulement, le ratio de trésorerie permet d’évaluer la situation de cette dernière. On constate bien que le fond de roulement couvre nettement le besoin en fond de roulement (positif), est en nette amélioration (de 177.83% en 2007 S1 à 265.30% en 2008S1). La couverture (positive) de plus en plus importante, traduirait une marge de sécurité contre les décaissements futurs.
*Le ratio de rotation de l’actif : augmentation très substantielle …
Ce ratio également est appelé ou taux de rotation des investissements (TROI). Il s’est sérieusement accru en 2008 S1 (de 69.42% en 2007 S1 à 93.97% en 2008 S1), pour décrire une  réorientation de la gestion de l’efficacité de la société dans l’utilisation de l’ensemble de ses moyens de production. Cependant, il reste très en deçà de sa valeur fin 2007 (160.84%).
*Le ratio de financement des immobilisations par les capitaux permanents : en repli…
Il suggère que les conditions de financement des immobilisations par les capitaux permanents (il est supérieur à 100%), a très légèrement décru (de 170.02% en 2007 S1 à 167.86% en 2008S1) suite à la baisse des fonds propres et/ou par la hausse des dettes courtes.  
*Le ratio de financement des immobilisations par les fonds propres : en hausse très légère.
La part croissante des immobilisations financée par les fonds propres est matérialisée par l’étendue des financements propres dans le financement des investissements (de 153.48% en 2007 S1 à 155.62% en 2008S1). Elle suggère que la restructuration de la société reste sous-tendue en partie par le financement de ses investissements par une l’injection de fonds propres. Ce qui traduirait un rééquilibrage fonds propres-endettement.
*Le ratio d’autonomie financière : à surveiller…
Il estime la part des capitaux propres par rapport aux capitaux externes, et donc la capacité d’autonomie financière par rapport à ces capitaux. En hausse, (de 90.72% en 2007s1 à 109.93% en 2008 s1.) Il est souhaitable qu’il reste (> à 1 ou 100%), ce à quoi qu’il tendrait à se stabiliser à moyen terme.
*Le ratio de solvabilité  …la visibilité à moyen terme reste très bonne…
Il estime la « capacité » de l’actif total à «couvrir» les dettes totales ( de 1407.28 en 2007 S1 à 2845.06% en 2008 S1) . Il doit être (> à 3 ou 300%), des capitaux propres par rapport aux capitaux externes. C’est un très bon indicateur de la visibilité à moyen terme de la société.
En conclusion de l’analyse des ratios, ces derniers montrent que les fondamentaux de la société restent relativement bons, et qu’ils se sont sensiblement améliorés pour certains, suite à la restructuration de sa gestion et l’optimisation de sa politique commerciale. La visibilité de la société qui était bonne semble s’améliorer pour être très bonne, à moyen terme, sous-tendue par une réorientation structurelle de sa gestion financière et de sa gestion de marché.

Présentation du Diagnostic Différentiel

Le diagnostic différentiel d’une société cotée, est la synthèse d’une analyse de l’évolution récente, d’une analyse financière par les ratios et d’une analyse boursière du titre. L’objectif d’un tel diagnostic est de permettre aux opérateurs d’apprécier le positionnement de la société et de prendre des décisions de portefeuille (achat, vente, accumulation ….)…
Le but poursuivi par la publication de ces diagnostics, est de contribuer à consolider la culture boursière des opérateurs de la place de la BVMT.
Les données financières et boursières utilisées sont publiées officiellement par les sociétés cotées (états financiers) et par la BVMT (états des cours quotidiens et autres).
En aucun cas, ces diagnostics différentiels ne constituent une incitation à acheter ou vendre en bourse. Ils contribuent à façonner un avis argumenté autre que l’humeur éclectique du marché diffuse, avec les risques sous-jacents. 

Analyse de l’évolution récente : Une expansion soutenue malgré la conjoncture…

Faits marquants au cours de l’année 2008:
- l’augmentation excessive des prix des matières premières, dont principalement l’acide phosphorique, qu’a connue l’année 2008 a entrainé une augmentation sans précédent des prix du STPP, ce qui a obligé les fabricants de détergents, clients de la Société, à réduire au maximum l’utilisation du STPP dans les détergents en le substituant par des produits moins chers. Devant cette situation et compte tenu de l’augmentation des stocks de STPP, la Société a décidé d’arrêter ses unités de production progressivement à partir du 24 Septembre 2008 et jusqu’au 1/12/2008.
- Durant le quatrième trimestre 2008, les prix du STPP ont connu une baisse sur le marché pour revenir à des niveaux plus raisonnables qui permettraient aux producteurs de détergents d’envisager la réutilisation du STPP.
- Le stock de produits finis est passé de 17 162,075 tonnes au 30/09/2008 à 6 742,625 tonnes au 31/12/2008.
- En ce qui concerne 2009 et compte tenu de la tendance baissière des prix des matières premières et notamment de l’acide phosphorique il est possible d’envisager une reprise de l’activité progressivement par le retour à l’utilisation du STPP du principal client de la Société.
- La Société a eu en Novembre 2008 une triple certification en matière de qualité (ISO 9000), environnement (ISO 14000) et sécurité (OHSAS 18000).
- Le projet de production de 100 000 tonnes de sulfate de sodium à Sebkhat Oum El Khialate à Tataouine a été approuvé par le Conseil d’Administration en sa réunion du 04/11/2008. Une demande de concession a, d’ores et déjà, été déposée auprès du Ministère de l’Industrie, de l’Energie et des PME.
- L’usine de la filiale algérienne « KIMIAL SpA » entrera en production très probablement en début du deuxième trimestre 2009.
- Les investissements 2008 se répartissent comme suit :
- Investissements de renouvellement et de maintenance : 1 727 032,417 DT,
- Investissements de recherche et développement (Projet Sebkhat Oum El Khialate) : 893 653,653 DT
- Investissements financiers (augmentation capital KIMIAL SpA) : 1 247 457,623 DT.

Fiche ALKIMIA

La société «ALKIMIA », de nationalité Tunisienne, dont la date de Constitution est du 26 Septembre 1972, a pour forme juridique : Société Anonyme, faisant appel public à l’épargne avec une législation particulière : Loi 93-120 du 27 décembre 1993 sur les sociétés totalement exportatrices. Registre de commerce : B-12594 1996 – Tunis; Régime fiscal Droit commun ; Siège social: 11, Rue des Lilas 1082 Tunis Mahrajène; usine: Zone Industrielle de Ghannouch - Gabès; Tél.:(00216) 71. 792 564 ; 71 846 052 ; Fax : (00 216) 71. 787 283;e-mail: head.office@alkimia.com.tn ; Code ISIN : TN0003800703; BVMT: Marché de la Cote: Principal ; Introduction en Bourse : Le 22/08/96 par OPV portant sur 33,08% du capital (483 989 actions) au cours de 43DT.
Son objet :  La production. la transformation. la commercialisation de tous produits chimiques qu’elle qu’en soit l’origine ainsi que toutes activités s’y rattachant.
Et généralement toutes opérations commerciales et financières. industrielles. mobilières ou immobilière se rattachant directement ou indirectement à l’objet ci-dessus ou à tout autre objet similaire ou connexe.

Analyse du marché boursier du titre «Magasin General» : Hausse soutenue

Sur la base des données historique des cours publiées par la BVMT, pour la SOCIÉTÉ ALKIMIA, on peut constater un certain nombre de faits stylisés, dont notamment :
*La volatilité absolue sur 200 jours de bourse est 15.93%, et de 21.69% pour 50 jours de bourse, ce qui préjuge que le titre est dans une phase à plus forte volatilité intrinsèque et à moindre stabilité.
*l’indice de volatilité relative par rapport au marché boursier est de 3.77 sur 200 jours de bourse et de 12.25 sur 50 jours de bourse, ce qui suggère que la forte volatilité du titre par rapport au marché s’est amplifiée pour céder le pas et un risque spécifique;
* sur 100 séances de bourse, le titre a enregistré 10 séances de hausse, contre 6 de baisse et 84 de relaxation. Ce qui suggère que l’activité boursière au niveau de ce titre, est relativement sous tendue par les forces d’achat que les forces de vente s’équilibrent, pour soutenir les cours. 
* L’analyse graphique montre :
- une tendance baissière sur 200 jours de bourse qui a tassé le cours de la SOCIÉTÉ ALKIMIA en bas de son couloir à 200 jours de bourse, pour céder la place à une correction de hausse;
- sur 50 jours de bourse, le titre est dans la phase de reprise. Le titre se retrouve dans zone intermédiaire de son couloir à 50 jours de bourse, au dessus de sa moyenne mobile à 10 jours, au dessous de sa moyenne mobile à 25 jours et au-dessous de sa droite de tendance.
 
Cette configuration suggère une nette propension au rebond pour revenir vers la zone intermédiaire sur 50 jours de bourse.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com