Un dragueur mal tombé !





Pas de chance pour le dragueur, attendu au tournant par deux colosses. Il allait dès lors passer un sale quart d’heure !


Tunis-Le Quotidien
Au moment où la jeune fille embarquait à bord du métro, le gaillard était toujours sur ses derrières ne la lâchant pas d’une semelle, continuant ainsi son harcèlement entamé quelques minutes plus tôt ! Tout au long du trajet qu’elle a effectué, après avoir vaqué à certaines affaires, son suiveur ne l’a pas quittée un seul moment, lui lançant de temps à autre quelques petits mots, question de l’amadouer.
Une fois à bord de la rame devant la ramener à la cité où elle crèche, la fille a beau essayer de s’en débarrasser, voulant prendre ses distances vis-à-vis de ce corps trop «encombrant», mais le bonhomme était apparemment du genre collant ! La malheureuse aurait tout tenté, en vain, il était toujours à ses côtés, telle une sangsue, faisant de surcroît fi des regards, dérobés il faut l’avouer, de bon nombre de passagers indiscrets et tout à fait indifférents !
Un véritable calvaire pour la jeune fille, laquelle a bien cru pouvoir pousser un ouf de soulagement en arrivant à destination, s’empressant d’ailleurs de débarquer sans se retourner, convaincu que l’importun n’oserait sûrement plus lui emboîter le pas. Or elle a compté sans la pugnacité du jeune homme qui allait la rejoindre, décidé à en finir une fois pour toutes avec ce dialogue de sourds.
Il aurait cependant mal choisi le moment, car deux paires d’yeux sont entrées en action pour couver la jeune fille, d’une part, et lancer des regards empoisonnés et non moins venimeux vers cet étranger ! Les nouveaux venus n’étaient autres que le propre frère de la jeune fille qui était accompagné par un ami.
Aussi, le bonhomme ne saura-t-il peut-être jamais comment il fut soudainement happé par quatre mains, encore moins le nombre d’uppercuts et coups de tête qu’il a encaissés, puisqu’il était pratiquement inconscient lorsqu’il a été conduit au poste de police. Pour son malheur, les auxiliaires de la justice allaient découvrir un couteau dissimulé dans l’une de ses poches…


Mansour AMARA




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com