En Bref…





Chute fatale !
Un jeune homme de vingt-quatre ans a trouvé la mort, au soir du premier jour de ce mois d’avril à Aïn Draham, à la suite d’une chute du toit du domicile parental. C’est à la suite d’un quelconque problème de connexion survenu au niveau de l’antenne, que son paternel aurait eu recours à ses services pour réparer la panne.
Pour ce faire, le jeune homme est monté sur le toit malgré la pénombre qui commençait à envelopper les lieux, convaincu qu’il viendrait rapidement à bout de la panne et permettrait ainsi à son géniteur de suivre paisiblement ses programmes préférés. Malheureusement, un malencontreux faux pas allait l’envoyer plusieurs mètres plus bas.
Transporté d’urgence à l’hôpital local, puis acheminé vers un établissement hospitalier de Jendouba, le malheureux jeune homme n’a pu survivre à ses blessures, notamment celle au niveau de la nuque…


Un ancien président de club devant la justice !
C’est à la suite d’une plainte déposée par un joueur étranger, par l’entremise de son avocate deux ans plus tôt, que l’affaire a démarré, aboutissant finalement à l’inculpation d’un ancien président d’un club huppé pour falsification, ensuite à sa condamnation pour deux ans de prison assortis du sursis.
Or, étant à cette époque à l’étranger, il n’a pu interjeter appel, mais dès son retour il a fait opposition pour casser le jugement du tribunal de première instance. Aussi, a-t-il comparu avant-hier en état de liberté pour donner sa propre version des faits, cependant que l’avocate du joueur étranger allait solliciter le renvoi de l’affaire afin de pouvoir préparer une contre-défense. Requête qui a été exaucée par la Cour, puisque décidant le report de l’affaire pour le 27 du mois courant…


Etudiante cleptomane !
Ayant enregistré plusieurs vols dans la bibliothèque, de précieux livres, recueils et encyclopédies disparaissant mystérieusement au passage, la direction de l’établissement allait prendre certaines mesures pour endiguer ce fléau. Entre autres mesures, l’implantation d’un nombre de caméras dans les coins névralgiques de la bibliothèque.
Ce système n’a pas tardé à donner ses fruits, dans la mesure où on allait rapidement mettre la main sur l’auteur de ces vols qui n’était autre qu’une étudiante chipée en flagrant délit…


M.A.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com