Stade Malien 2 S.T. 0 : Le S.T. n’y pouvait rien





Les Stadistes n’ont pas tenu le coup à Bamako. Privés de Jedidi, ils n’ont pas pesé très lourd face à un Stade Malien qui n’a pas volé sa qualification.
Comme prévu, Mahmoud Ouertani a opté pour la prudence avec un 3-5-2 qui privilégie la manœuvre défensive. Les Stadistes ont surtout pensé à passer la première demi-heure sans dégâts avant d’adopter une tactique plus offensive. 
Durant le premier quart d’heure, le jeu était équilibré et c’est le ST qui a eu les occasions les plus franches par l’intermédiaire de Selliti (7’) et surtout Khemir (14’) qui a manqué son tir malgré sa position favorable. La suite fut laborieuse pour les Bardolais qui, petit à petit, ont subi la domination des Maliens, vont alors souffrir pour éviter le pire. Le Stade Malien allait depuis presser la défense stadiste qui va s’avouer impuissante à la 25’ suite à une erreur de Zaïri et un tir vicieux d’Emmanuel Enioubang. Ce fut un coup dur pour les Stadistes qui espéraient tenir le coup plus longtemps. La réaction des Vert et Rouge était timide et les attaquants ont manqué de soutien d’autant plus que Berrebat, fraîchement rétabli de sa blessure, était incapable d’accélérer le rythme. 
B. Yaken a même sauvé son équipe du second but (41’) en renvoyant, sur la ligne des buts, un tir de Coulibaly.


Fléchissement physique
La reprise fut encore plus pénible pour le S.T. peut-être à cause de la chaleur et les Maliens en ont bien profité pour assiéger le camp des Stadistes et Boubikar Tombadou ne s’est pas fait prier pour corser la note (54’) d’un tir lobé qui a surpris Naouali. Ce fut pratiquement le K.O. pour le ST qui était incapable de réagir malgré la rentrée de Seïko qui raté une belle occasion aux ultimes minutes.


Formation stadiste
Naouali, W. Yaken (Tej 87’), Rehouma, Zaïri, B. Yaken, Sghaier (Seïko 70’), Hamed, Berrebat, Koko, Khemir, Selliti




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com