Ariana : Victime ou… partenaire !





Un jeune homme de vingt-quatre ans, une jeune adolescente de dix-sept ans et… deux versions. Récit.


Tunis-Le Quotidien
Tout a commencé par la plainte déposée par la jeune fille, accompagnée en la circonstance par sa mère, accusant un ami de l’avoir détournée, séquestrée et… violée ! Des accusations, comme on peut le constater, très graves qui pourraient coûter très cher au suspect.
Dans ses dépositions, la victime allait soutenir que ce petit ami, dont elle a fait la connaissance depuis quelque temps, l’a rencontrée un jour alors qu’elle était de retour du collège, lui proposant de l’accompagner chez lui juste pour prendre un jus. Mais comme elle était réticente, il l’a pratiquement obligée à le suivre en usant de la force physique.
Une fois dans la piaule du jeune homme, ce dernier l’aurait alors dévêtue, avant d’abuser d’elle une première fois, puis une seconde, la laissant après coup seule, en prenant le soin de fermer la porte à clé et lui confisqua son portable !
De retour, il l’a contrainte de passer la nuit en sa compagnie, la prenant encore une fois. Le lendemain, rebelote, dans la mesure où son tortionnaire est parti en l’enfermant à clé, mais cette fois il aurait omis de prendre le portable.
La captive aurait alors profité de l’aubaine pour contacter sa sœur et lui narrer sa mésaventure, ce qui a permis à la mère d’alerter les auxiliaires de la justice, dont l’intervention allait déclencher l’affaire, puisque les agents ont effectivement trouvé la fille en compagnie du jeune homme.
Arrêté, ce dernier allait reconnaître avoir eu des relations sexuelles avec la jeune fille, laquelle était cependant consentante.
D’après ses déclarations, c’est elle qui lui a proposé de l’accompagner chez lui, avant de le prier de lui permettre d’y passer la nuit. Une version qu’il a par ailleurs maintenue au cours de toutes les étapes de l’instruction ! Qui dit vrai dans ce cas?


Mansour AMARA




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com