Tourisme : La Tunisie résiste à la déprime économique mondiale





Au terme des trois premiers mois de 2009, la Tunisie a tiré son épingle du jeu en matière d’entrées et de recettes touristiques.


Tunis-Le Quotidien
Les entrées des touristes étrangers en Tunisie (1.100.000 arrivées) ont enregistré une légère baisse de moins de 1% au cours des trois premiers mois de l’année en cours en comparaison avec la même période de l’année écoulée, selon un bilan présenté hier par M. Khélil Laâjimi, ministre du Tourisme.
Au cours de la même période, les recettes ont augmenté de 2,9% en dinars et de 0,7% en euro en glissement annuel. La baisse des arrivées a été notamment enregistrée sur le marché européen qui a émis, entre le 1er janvier et le 30 mars, 70.000 touristes de moins vers la Tunisie en raison des pressions sur les pouvoirs d’achat et de la montée du chômage sur le vieux Continent. N’empêche que l’autorité tunisienne affiche un optimisme certain pour la haute saison. «Les résultats réalisés depuis le début de l’année constituent une belle performance compte tenu du climat de méfiance ambiant dans le cadre duquel d’autres destinations concurrentes ont enregistré des baisses pouvant atteindre 30%», a indiqué le ministre, qui s’exprimait lors d’une conférence de presse. Et d’ajouter : «dès les vacances des Pâques, nous espérons que la tendance positive se consolide au niveau des réservations sur la Tunisie même si l’année en cours est celle du triomphe du last minute».


16.000 retraités autrichiens
D’autre part, le ministre a fait état d’un important contrat signé récemment avec l’Association des retraités en Autriche en vertu duquel près de 16.000 seniors originaires de ce pays européen devraient passer leurs vacances en Tunisie en 2009 et en 2010. Une «bonne pêche» en ces temps de vaches maigres, que le ministère du Tourisme compte rééditer sur d’autres marchés européens compte tenu du fait que cette tranche d’âge dispose du pouvoir d’achat le plus élevé et qui n’est pas affecté par la déprime de l’économie en Europe.
M. Laâjimi a, par ailleurs, indiqué que le tourisme balnéaire constitue, contrairement à certaines idées reçues, le premier atout du tourisme tunisien et non pas son talon d’Achille. «Le principal défi pour nous est aujourd’hui l’étalement de la saison touristique à toute l’année», a-t-il révélé, estimant que le lancement d’un nouveau portail sur le tourisme tunisien devrait permettre à la Tunisie d’avoir une meilleure visibilité sur un Internet, où se décide désormais une grande partie des voyages.


W.K.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com