Rénovation des quartiers de Tripoli : Une aubaine pour les industriels tunisiens





Les frontières tuniso-libyennes au niveau de Ras Jdir connaissent une activité fébrile. Les nombreux camions chargés de matériaux de construction confirment la bonne santé des relations commerciales entre les deux pays.


Tunis-Le Quotidien
Des dizaines de poids-lourds, chargés de matériaux de construction et de divers articles à destination de Tripoli, franchissent quotidiennement les frontières tuniso-libyennes de Ras Jdir. Le mouvement des marchandises mais également des voyageurs, visible sur les lieux, est révélateur de la bonne santé des relations économiques entre Tunis et Tripoli mais également de l'entente politique entre les deux pays. Depuis longtemps les relations commerciales et politiques entre la Tunisie et la Jamahyria étaient au beau fixe. Les échanges commerciaux ont enregistré des chiffres réconfortants pour les opérateurs des deux pays. C'est ainsi qu'ils se situent aux alentours d'un milliard de dollars sans compter les échanges officieux basés sur le commerce des valises et le commerce parallèle dans toutes ses formes.


Une opération d'envergure
Depuis quelques mois, les autorités de Tripoli ont entrepris une opération d'envergure consistant à transformer le visage de Tripoli. Des quartiers entiers sont en train d'être détruits pour céder la place à de luxueuses constructions. Des tours ultra-modernes sont prévues dans le cadre de cette vaste opération de rénovation dont la fin des travaux est prévue dans les dix-huit mois qui suivent.
Ce gigantesque projet constitue une aubaine pour les industriels tunisiens de tous bords. Les horizons seront ouvertes devant les secteurs des matériaux de construction, (gravier et briques essentiellement), de la boiserie ainsi que des services (TIC notamment). La suppression des taxes et la levée des restrictions douanières entre les deux pays ont boosté les échanges.


Le nouveau créneau du shopping
La Libye constitue par ailleurs une destination de prédilection pour de nombreux touristes tunisiens dont les femmes qui ont découvert un créneau porteur, celui du shopping. Le coût relativement accessible aux petites bourses du transport en commun de Tunis vers Tripoli a encouragé les amateurs du shopping à opter pour cette destination.
Les deux pays ont concrétisé, en partie, les aspirations de l'Union du Maghreb Arabe (UMA). La Tunisie et la Libye ont donné le bon exemple dans ce chapitre et continuent de le faire.


Lotfi TOUATI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com