En Bref…





Accident mortel
C’est dans la nuit de lundi à mardi derniers que le premier malheureux accident a eu lieu, un véritable drame dont a été victime un pauvre sexagénaire. C’est un père de famille qui a eu envie ce jour-là de rendre visite à sa sœur habitant à l’autre bout de la ville du Jerid.
Malheureusement, il n’y parviendra jamais, car pour s’y rendre il était dans l’obligation de traverser, à un certain endroit, la voie ferrée où il a dû perdre l’équilibre et tomber en plein sur les rails, juste au moment où le train arrivait en trombe. A leur arrivée, les agents de la protection civile n’ont pu que constater les dégâts, puisque la pauvre victime a été littéralement déchiquetée par le monstre en fer…


Quand les braqueurs s’entretuent!
Il s’agit de deux amis ou plutôt copains unis pour le pire et… le pire, dans ce sens qu’ils ont pratiquement œuvré ensemble depuis le temps où ils étaient encore adolescents, traversant la vie en long et en large. Même pour leurs fréquents séjours dans les pénitenciers, rien n’a pu les séparer. En un mot, disons qu’ils étaient quasi inséparables.
Dimanche dernier, ils se sont également mis à deux pour braquer un pauvre bipède passant tranquillement sa route du côté de la cité Ezzahrouni ; il peut d’ailleurs s’estimer heureux de n’avoir finalement perdu qu’un portable et la somme de quatre-vingt dinars. Une fois leur forfait accompli, les deux complices ont convenu de se rencontrer le lendemain pour partager le butin.
C’est justement ce butin qui aurait en fin de compte causé la perte du tandem, chacun des deux braqueurs tenant à céder le portable à son vis-à-vis et s’approprier la somme d’argent. Et ce fut dès lors le désaccord, au point d’en venir aux mains, l’un prenant forcément le dessus sur l’autre antagoniste. Or ce dernier voyant qu’il allait perdre la partie, n’a pas hésité à exhiber un couteau et porter un coup, un seul et unique coup qui a été cependant fatal !
Transportée en effet à l’hôpital, la victime n’a pu survivre à sa blessure, puisque succombant quelques heures seulement après son admission. Son «ami» agresseur, lequel avait pris la fuite quelques instants seulement après avoir accompli son acte, a été rapidement appréhendé et passera incessamment en jugement…


M.A.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com