Après les chauffages solaires : Bientôt de petites éoliennes sur les toits….





A l’Agence nationale pour la maîtrise de l’énergie, on est certain que le vent soufflera tôt au tard en faveur de l’énergie éolienne en Tunisie.


Tunis - Le Quotidien
Si des voix plus ou moins pessimistes commencent à se lever ici et là pour évoquer la non-rentabilité économique de l’énergie éolienne pour la Tunisie, les responsables de l’Agence nationale pour la maîtrise de l’énergie continuent toujours à y croire. Cet optimisme sera prochainement traduit par la mise en place d’une nouvelle stratégie de promotion visant à faciliter l’installation des petites éoliennes dans le secteur tertiaire et résidentiel. Le projet semble être d’ores et déjà en gestation d’autant plus que des mécanismes de promotion seront mis en place d’ici à la fin de l’année, comme il a été évoqué lors d’un séminaire organisé la semaine dernière à Tunis. 
Motivée par la réussite d’un autre programme du même genre, engagé depuis 2005 et qui consiste à développer le chauffage de l’eau par l’énergie solaire (CES), l’ANME envisage ainsi de promouvoir la technologie de génération de l’énergie électrique à partir du vent. Alors, comme il a été le cas pour le chauffage solaire, qui s’est très bien développé en Tunisie, les petites éoliennes pourraient bien se développer grâce à des mécanismes de financement souples et avantageux.
Il y a lieu de rappeler qu’à l’initiative du ministère de l’Industrie, de l’Energie et des PME et de l’Agence nationale pour la maîtrise de l’énergie, le programme de promotion du solaire baptisé PROSOL a été lancé et a permis de développer d’une façon durable le marché des chauffe-eau solaires dans le secteur résidentiel.
PROSOL a réussi grâce à des mécanismes de financement très souples offrant aux particuliers divers avantages (primes, crédits remboursables sur une durée de cinq ans, avec un recouvrement assuré via la facture de la STEG).


H.GHEDIRI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com