Naassen : Perpétuité pour le meurtrier de son ami !





Cherchez la femme ! Voilà, en tout cas, une querelle pour une gonzesse qui a abouti à un meurtre…


Tunis-Le Quotidien
Un horrible drame qui aurait pu être évité facilement si les deux parties ne se sont pas entêtées, chacun des deux copains tenant à aller jusqu’au bout de ses intentions. Tout a commencé par quelques petits mots susurrés par une jeune fille à l’oreille de son Jules, le mettant au courant de certains agissements de son ami.
L’ami en question n’a pas en effet cessé, d’après les dires de la fille, de la harceler sexuellement, allant finalement jusqu’à l’embrasser de force, sans compter des attouchements à deux ou trois reprises ! Les propos de la jeune fille ne sont pas tombés dans l’oreille d’un sourd, mais bel et bien celle d’un amoureux dont le sang n’a fait qu’un seul tour pour lui monter à la tête. Il n’avait plus, depuis, qu’une seule idée en tête, celle d’en découdre avec cet ami, mais désormais rival.
Aussi, le soir même allait-il lui proposer une beuverie à deux, comme ils en ont souvent l’habitude. L’ami ne pouvait de ce fait décliner l’invite ; il fut même le premier à rejoindre le lieu de leur rencontre, dans un petit bosquet. Il n’a pas attendu longtemps, puisque son ami a fait son apparition quelques minutes plus tard, prenant tout de suite place à son lieu de prédilection, adossé à un arbre.
Les bouteilles ont dès lors défilé à une allure vertigineuse, mais au beau milieu de la beuverie, le Jules allait finir par aborder le sujet qui lui brûlait les lèvres depuis un certain temps. Or, à sa surprise, son copain n’a pas du tout nié les faits, il n’a fait au contraire que lui confirmer la version de la jeune fille, allant jusqu’à lui avouer son intention de goûter à ses charmes tôt ou tard, la traitant au passage de pute, de grue ne valant même pas un sou.
Une confidence qui allait lui être fatale, dans ce sens que son vis-à-vis n’a pas du tout apprécié, le lui faisant d’ailleurs comprendre…à coups de tesson d’une bouteille ! Une fois son rival à terre, il y a mis le feu, avant de se retirer rapidement des lieux. Mais il n’a pu aller bien loin, puisqu’il a été arrêté le lendemain, au moment même où sa victime rendait l’âme.
Traduit mardi dernier devant la Cour pour être jugé, il a été condamné à la prison à perpétuité…


Mansour AMARA




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com