«Lire en fête 2003» : Lecteurs, soyez fidèles !





Le Passage est le slogan de ces nouvelles rencontres littéraires de la manifestation «Lire en fête 2003», organisée par l’Institut français de coopération (IFC) en collaboration avec le ministère de l’Education nationale et la Direction de la lecture publique. Un survol sur les grands événements de ce mois. Le Passage d’un thème à un autre, d’une civilisation à une autre... ou d’une expérience à une autre est l’axe fondamental de ces différentes rencontres qui ponctuent ce mois. Plusieurs auteurs sont invités à lire et à présenter le fruit de leurs expériences, mais surtout à échanger les idées. D’ailleurs, après la rencontre avec Hubert Haddad, auteur de «La double conversion d’Al-Mostancir», et la nouvelliste et la romancière algérienne Leïla Sebbar qui a présenté ses deux derniers titres «Je ne parle pas la langue de mon père» et «Femmes d’Afrique du Nord», le public découvrira les étapes de la création de la bande dessinée. Du monde du récit et de la nouvelle, le passage s’effectue vers un autre genre : la B.D. Habib Bouhaoual et Yves Mezières, les deux créateurs de l’album de Victor Hugo présentent, aux visiteurs des bibliothèques publiques, le fruit de cette expérience avec le célèbre écrivain français Victor Hugo. Le voyage dans le monde des lettres continue avec Bernard Plin, ce poète amoureux de la Tunisie. A travers cette musique qui jaillit de ses jolies expressions poétiques, Bernard Plin nous fait redécouvrir la beauté de la Tunisie... Ulysse, Amilcar, Didon, Sidi Bou Saïd, Carthage, Bizerte... ont fait rêver Plin et vibrer sa plume : «Je vous retrouve, Tunisie, Toujours plus belle, Ma brûlure, mon eau-de-vie, Mon étincelle. La vie s’en va, la vie demeure sur les saisons puisque l’amitié reste sœur des fiers garçons. Poète de mes Arabies, mon frère de Tozeur, Fermons les yeux, comme endormis, Face aux splendeurs». Auteur de «Escales tunisiennes», «Le sang de Neptune»..., Plin n’a cessé d’exprimer son grand amour pour la Tunisie. Encore un autre passage : Bernard Pingaud, essayiste et romancier, nous invite à découvrir «Au Nom du frère», son dernier roman. En outre, il donnera ce dimanche une conférence intitulée «La littérature est-elle ‘‘La vraie vie?’’» et il présentera, le mardi, en avant-première «Mon roman et moi». Les rendez-vous de «Lire en fête 2003» se croisent car voilà l’Académie des Sciences, des Lettres et des Arts «Beït Al-Hikma», qui abritera, les 20 et 21 octobre courant, un colloque intitulé «A quoi sert l’art aujourd’hui ?». Des intellectuels tunisiens et français décortiqueront ce thème et présenteront les diverses approches de ce sujet. Ainsi, Michel Tournier nous répond à cette question à sa manière en se plongeant dans le monde sauvage de Vendredi. Chroniqueur, essayiste et romancier, l’auteur de «Vendredi ou la vie sauvage» a été invité par le ministère de l’Education à se rendre dans les établissements scolaires. D’ailleurs, et dans le cadre de cette invitation, Michel Tournier sera présent le lundi 20 octobre au lycée Pierre-Mendès- France. Pour la fin de ce mois, elle sera marquée par un hommage rendu à Lorand Gaspar le jeudi 23 octobre à El-Teatro. Une journée d’études sera, également, organisée le 24 octobre à la Faculté des Lettres de la Manouba. Amoureux des livres, vous serez, certainement, enchantés par ce programme varié ! Imen ABDERRAHMANI Les rendez-vous de cette semaine (7-15 octobre) • De Victor à Hugo - Aujourd’hui : Sfax - Le jeudi 9 octobre : Sousse - Le mardi 14 octobre à 15h00 : Médiathèque de l’Ariana - Le mercredi 15 octobre à 15h00 : Bibliothèque publique de Carthage-Byrsa • Bernard Plin - Le vendredi 10 octobre à 16h00 : Grand souk des chéchias - Le lundi 13 octobre : à 18h00 : L’Espace Caliga • Bernard Pingaud - Le dimanche 12 octobre à 18h00 : Collège international de Tunis Conférence : «La littérature est-elle ‘‘la vraie vie’’ ?» - Le mardi 14 octobre à 18h00 : Espace Caliga. Pingaud présente en avant-première «Mon roman et moi».


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com