«Kairouan, Capitale de la culture islamique 2009» : Kairouan, sous les lumières des chercheurs





«Le rayonnement de Kairouan à travers les siècles» tel est le thème du colloque qu’organisera «Beït El Hikma» à Kairouan, à partir de demain et jusqu’au 25 de ce mois. 
Dans le cadre de la célébration de «Kairouan, Capitale de la culture islamique 2009», L’Académie Tunisienne des Sciences, des Lettres et des Arts «Beït El Hikma» lancera à partir de demain et jusqu’au 25, un colloque de très haut niveau, traitant de la contribution spécifique de Kairouan dans l’enrichissement de la culture islamique. Réunissant plus de quatre-vingts chercheurs, scientifiques et universitaires,  ce colloque international sera ouvert par M. Abderraouf Basti, ministre de la Culture et de la Sauvegarde du patrimoine et il verra la participation de M. Abdelaziz Touijri, directeur général de l’Organisation islamique pour l’Education, les Sciences et la Culture et M. Abdelwahab Bouhdiba, le président de Beït El Hikma.
«Pages d’histoire des Arabes», «Kairouan, école du «fiqh», «Les voies de l’innovation à Kairouan», «Kairouan, pépinière des sciences chez les Arabes», «Kairouan et l’urbanisme», «L’école de médecine de Kairouan» et «Les Ulémas et le pouvoir» tels sont les thèmes qui seront abordés lors du colloque dont l’objectif est de mettre en lumière l’histoire de Kairouan et ses apports à la civilisation islamique. L’ouverture du colloque se fera avec l’inauguration d’une exposition de nouvelles publications de Beït  El Hikma relatives à Kairouan et dans différents domaines tels que la littérature, la poésie, le «fiqh», l’histoire et les sciences.
Suite aux allocutions officielles programmées pour cette journée d’ouverture, le Pr Mourad Rammah (Tunisie) annoncera l’ouverture du colloque international avec une conférence traitant de «L’évolution de l’urbanisme à Kairouan sous les Hafsides».
Des conférenciers d’Algérie, Egypte, Mauritanie, Arabie-Saoudite, Maroc, Syrie, France, Italie, Espagne, Liban, Royaume- Uni et bien sûr de Tunisie sont au rendez-vous pour échanger des points de vue sur le patrimoine kairouanais – passé, présent et futur —  et de présenter des nouveaux ouvrages  qui enrichiront certainement la bibliothèque nationale, et ouvriront de nouveaux horizons devant les jeunes chercheurs. Notons que «Beït El-Hikma» a publié 26 nouvelles publications et ce à l’occasion de la célébration de «Kairouan, Capitale de la culture islamique 2009».

I.A.

A travers les publications de «Beït El Hikma»

L’Académie  Tunisienne des Sciences, des Lettres et des Arts «Beït El Hikma» a choisi, à l’occasion de «Kairouan, Capitale de la culture islamique 2009», de revisiter l’histoire de cette ville, à travers nombreuses publications et dans différents domaines dont on cite : «Le livre des réponses» de Abu al-Qacim Ibn Adhoum, «Le mufti Abou al-Qacim Adhoum et son époque» de Mohamed Habib Al-Hila,  «Viatique du voyageur» (2 tomes) dont le texte est établi par M. Souissi, R. Jazi, J. Chikha et F. Asli, «Traité des parfums et des essences» de Ahmed Ibn Al-Jazzar, «Traité de pédiatrie d’Ibn Al-Jazzar» dont le texte est établi par Mohamed Habib Al-Hila, «La médecine des pauvres», «Traité de la médecine des personnes âgées et de leur hygiène de vie» et «Traité des médicaments simples» de Ahmed Ibn Al-Jazzar, «Ali Al-Husari Al- Qayrawani» de M’hamed Marzouki et Jilani Ben Hadj Yahia, «La vie littéraire en Ifriqiya sous les Zirides» (2 volumes) de Chédly Bouyahia, «Histoire des Cadis de Kairouan» de Mohamed Joudi al- Qayrawani, «La culture du Coran», établi et commenté par Abdelwahab Bouhdiba, «Al-Umda» de Abu Ali Hassan Ibn Rachiq etc.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com