M. Abdelwaheb Abdallah à la 7e Conférence des ministres des A.E. de la Méditerranée occidentale (5+5) : «Attachés à l’édification d’un espace de paix et de dialogue dans la région euroméditerranéenne»





Tunis - TAP
M. Abdelwaheb Abdallah, ministre des Affaires étrangères,  a pris part à la 7e Conférence des ministres des Affaires étrangères de la Méditerranée occidentale 5+5, tenue à Cordoue en Espagne les 20 et 21 avril, sous la co-présidence hispano-marocaine.
La conférence a regroupé les ministres et secrétaires d’Etat des pays de l’UMA et de l’Espagne, la France, l’Italie, le Portugal et Malte, en présence du secrétaire général de l’UMA, M. Habib Ben Yahia et de Mme Benita Ferrero Waldner, commissaire européenne chargée des relations extérieures et de la politique extérieure de voisinage.
Les ministres des Affaires étrangères des pays du dialogue 5+5 ont, à cette occasion, procédé à l’examen des questions inscrites à l’ordre du jour de la conférence, à savoir en particulier l’évolution de la situation au Proche-Orient et ses répercussions sur la stabilité et la sécurité régionales, la relance du processus euro-méditerranéen, le renforcement du cadre du dialogue 5+5 et les questions liées à la migration et à la protection de l’environnement.
Dans son intervention, M. Abdelwaheb Abdallah a exprimé l’attachement du Président Zine El Abidine Ben Ali, à l’édification d’un espace de paix, de stabilité et de co-développement solidaire dans la région euro-méditerranéenne.
Le ministre des Affaires étrangères a, à cette occasion, rappelé la contribution de la Tunisie en vue de consolider davantage l’espace 5+5 en tant que cadre pertinent pour la construction d’un partenariat Nord/Sud modèle, et ce, conformément à l’esprit de la déclaration issue du premier et unique sommet du dialogue 5+5, organisé en Tunisie en 2003.
Lors du débat sur la situation au Moyen-Orient, M. Abdelwaheb Abdallah, tout en réaffirmant le soutien constant et indéfectible du Président Zine El Abidine Ben Ali à la cause palestinienne, a réitéré la position de la Tunisie pour une paix juste et durable sur la base de la légalité internationale et des différentes initiatives de paix dont l’initiative arabe de paix visant la création d’un Etat palestinien indépendant et viable. Il a mis l’accent sur la nécessité de renforcer et d’élargir, à d’autres domaines, le dialogue et la concertation entre les deux rives de la Méditerranée, de promouvoir une coopération concrète dans les secteurs identifiés et d’en assurer un suivi régulier afin de mieux répondre aux défis communs auxquels fait face la région.
S’agissant de l’émigration, M. Abdelwaheb Abdallah a plaidé pour une approche globale de cette question, appelant à une prise de conscience plus forte et à une implication plus directe de l’ensemble des pays européens, en vue d’une gestion concertée des flux migratoires dans un esprit de solidarité et de co-développement.
Le ministre des Affaires étrangères a, par ailleurs, proposé l’élargissement de la coopération dans le cadre du dialogue 5+5, en particulier à la recherche scientifique et technologique et à l’enseignement supérieur.
Au terme des travaux de la conférence, les participants ont accueilli favorablement la proposition d’organiser en Tunisie la prochaine réunion de la Conférence des ministres des Affaires étrangères du dialogue 5+5, au cours de l’année 2010.
En marge de la conférence, M. Abdelwaheb Abdallah s’est entretenu avec ses homologues du forum 5+5, en particulier M. Miguel Angel Moratinos, ministre espagnol des Affaires étrangères et de la Coopération, et M. Luis Amado, ministre portugais des Affaires étrangères ainsi qu’avec Mme Benita Ferraro Waldner.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com