C.A. 3 – S.T. 2 : Les Clubistes avec les tripes





A l’issue d’un match spectaculaire et très engagé, le CA s’est imposé dans la douleur
après avoir eu des sueurs froides.
Dans un match où les objectifs différent d’un camp à l’autre ainsi que la motivation et la pression, il était difficile de prévoir un scénario logique. Le CA n’avait pas à se poser des questions car la victoire était impérative pour continuer à espérer alors que le ST, encore concerné par la cinquième place mais nullement pressé, demeurait capable du meilleur comme du pire et on a attendu avec curiosité sa prestation dans une ambiance défavorable car à El Menzah il n’y avait que deux couleurs dominantes sur les gradins, le rouge et le blanc. Pourtant, une fois le match engagé on a vu deux équipes mobilisées et concentrées. Les Stadistes, disposés en 4-3-3, une formule offensive, ont joué d’égal à égal durant la première période. Le C.A., pressé par l’enjeu, voulait en finir très tôt et cédait parfois à la précipitation. Il a fallu attendre une vingtaine de minutes pour voir une véritable action offensive et elle fut du côté stadiste. Les vert et rouge n’ont pas hésité à en tirer profit au maximum et sur le contre de Jedidi, Khemir a eu le temps d’ajuster et de fusiller Nefzi d’un joli retourné (20’). Ce but a refroidi les gradins pour quelques instants avant de voir les Clubistes relever la tête et se relancer pour égaliser. Coup sur coup, Traoré va tirer au-dessus du bois de Naouali et Melliti a tiré loin de la cage (33’). Ce ne fut que partie remise. Trois minutes plus tard, Melliti va servir Otorogo sur un plateau. Ce dernier a su lober Naouali pour égaliser (36’). Le match fut relancé mais il n’y a pas eu d’autres chaudes alertes jusqu’à la mi-temps. 
La reprise a été encore plus animée et le CA a juste mis trois minutes pour prendre l’avantage. El Ifa, du côté droit, centre sur le tête de Hadhria qui a dévié le ballon de la tête à l’angle opposé (48’). Ce fut le délire sur les gradins et les Clubistes avaient cru faire le plus dur. Cette joie fut, néanmoins, de courte durée car le ST a plié sans rompre et a continué à attaquer. 
Le CA a raté à deux reprises l’occasion d’aggraver le score et il l’a payé. Sur une attaque lancée au milieu du terrain, Berrebat va surprendre tout le monde, y compris Nefzi, pour égaliser d’un tir des trente mètres (71’). Là aussi, les Stadistes n’ont pas trop jubilé et Ouertani, sur un coup franc de Sellami, va tromper Naouali (73’) et marquer un précieux but que les Stadistes ont longtemps contesté. La fin du match a été stressante car les occasions, d’un côté comme de l’autre, étaient assez nombreuses. Le CA a eu le dernier mot, mais son adversaire du jour a tout fait pour éviter la défaite. 
Formations
CA : Nefzi, El Ifa, Amri, Bachtobji, Souissi, Ouertani, Ben Yahia, Hadhria (Hmem 80’), Melliti (Sellami 46’), Otorogo, Traoré (Messaâdi 68’). 
S.T. : Naouali, W. Yaken (Cherni 49’), Haj Kacem, Zaïri, B. Yaken, Sghaier (Msakni 88’), Hamed, Berrebat, Jedidi, Selliti, Khemir (Koko 89’).


Kamel ZAÏEM




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com