“Comar d’or 2009″ : Des jeunes dans la cour des grands





Yamen Manai avec "La marche de l’incertitude" et Abdelkader Belhaj Nasr avec "Hay Bab Souika" ont décroché le "Comar d’or 2009". Tant attendu, le "Comar d’or" a livré hier au Théâtre de la ville de Tunis, ses secrets, dans une ambiance bon enfant qui a réunit, écrivains, éditeurs, lecteurs… et toute l’équipe des assurances "Comar d’or" qui gère et parraine ce prix littéraire. Un prix qui cherche à encourager la publication et aider les écrivains à exister sur les rayons des librairies. Lors d’une grande soirée donnée au Théâtre de la ville de Tunis, et animée par la voix suave de Leila Hjaiej, le jury de la 13e édition du prix littéraire "Comar d’or" ont présenté les romans en compétition. Pour cette année, le jury des romans en langue française a retenu dix titres, à savoir : "Le signe de Tanit" de Abdelaziz Belkhodja, "Terre promise texane" de Safieddine Bouali, "Un amour de quat’ sous" de Nouri Mimoun, "Le Bâton de Moise" de Mohamed Lazgheb, "Leila ou la femme de l’aube" de Sonia Chamkhi, "La marche de l’incertitude " de Yamen Manai, "Visages"  de Mohamed Bouamoud, "L’école est finie" de Neila Ben Harbi, "Oulid’ha" de Jamel Ghnaouchi et "Nos ancêtres les scorpions ou la naissance d’un Dieu" de Lotfi Ben Letaifa.
Quant aux romans écrits dans la langue arabe, le jury a préféré garder en compétition, quinze romans. Plusieurs nouveaux noms ont fait leur entrée sur la scène littéraire, réussissant à convaincre le comité composé d’universitaires et de critiques. La moisson semble très bonne. Lors de la cérémonie de la remise des prix, tenue hier, au Théâtre de la ville de Tunis, les jurys des deux compétitions ont félicité les écrivains, passant en revue des critères de sélection des œuvres et de l’attribution des prix. Pour cette année, c’est au jeune écrivain Yamen Manai que le "Comar d’or" est revenu. Une belle surprise pour ce scientifique qui a participé pour la première fois à ce concours avec son premier ouvrage: "La marche de l’incertitude". Pour le "Comar d’or" des romans en langue arabe, l’auteur chevronné Abdelkader Belhaj Nasr a été à l’honneur. Notons que le comité d’organisation prévoit des rencontres-débats avec les lauréats dans les jours qui viennent pour une meilleure promotion des œuvres primées.

I.A.

Palmarès 

Pour les romans en langue française
- Le Comar d’or : "La marche de l’incertitude" de Yamen Manai.
- Prix spécial du jury 2009 : "Nos ancêtres les scorpions ou la naissance d’un Dieu" de Lotfi Ben Letaifa.
- Prix du premier roman 2009 : "Leila ou la femme de l’aube" de Sonia Chamkhi.
- Prix découverte 2009 : "Visages" de Mohamed Bouamoud.
Pour les romans en langue arabe
- Le Comar d’or 2009 : "Hay Bab Souika" de Abdelkader Belhaj Nasr.
- Prix spécial du jury 2009 : "Al rajoulou al Aâri" (L’homme nu) de Abou Baker Ayadi.
- Prix du premier roman 2009 : "Hebni ajniha" (Offres-moi des ailes) de Afifa Saoudi.
- Prix découverte 2009 : "Achriaât annaouarss" (les voiles des mouettes) de Dhaou Bessaoud.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com