Grippe porcine : Les risques de voir la Tunisie touchée sont nuls





De nouveaux cas suspects ont été détectés à travers le monde, malgré le renforcement des mesures de précaution au Mexique. Face à cette propagation, l'OMS est sur le qui-vive.


Le Quotidien- Agences
Le comité d'urgence de l’OMS devait initialement se réunir aujourd’hui . La directrice générale de l'OMS, Margaret Chan, ou son adjoint, le Dr Keiji Fukuda, annonceront à la presse s'il est décidé de relever de 3 à 4 le niveau d'alerte de l'OMS, sur une échelle de six.
Le stade actuel est de 3, marquant le «potentiel pandémique» de la maladie, la pandémie n'étant réellement déclarée qu'au sixième et dernier niveau. La phase 4 marque une montée en puissance du risque de pandémie, avec une transmission vérifiée d'homme à homme d'un virus capable de provoquer une épidémie dans une communauté.
A Bruxelles, les ministres de la Santé de l'Union européenne vont tenir une réunion extraordinaire très probablement jeudi pour faire le point sur la menace représentée par la grippe porcine, selon la présidence tchèque de l'UE. La commissaire à la Santé, Androulla Vassiliou, doit se rendre dans la journée à Luxembourg pour rencontrer les ministres européens des Affaires étrangères, afin de faire un point de la situation. Androulla Vassiliou a par ailleurs appelé les Européens à éviter les déplacements non indispensables dans les zones affectées par la grippe porcine, notamment le Mexique et certains Etats américains.
En Espagne, un premier cas de grippe porcine a été confirmé chez un homme qui avait séjourné au Mexique. Le pays compte par ailleurs neuf cas suspects. Une femme de 21 ans, de retour d'un voyage au Mexique le 22 avril, a été hospitalisée dimanche soir à Hellin (sud-est). Il s'agit d'une camarade d'un jeune homme hospitalisé samedi soir à Almansa (sud-est) et qui présentait des symptômes, ce qui a entraîné le déclenchement de la procédure d'alerte. Cette femme souffre «d'un peu de fièvre, elle évolue favorablement», a déclaré une porte-parole des services sanitaires de la région de Castille-la-Manche.
Par ailleurs, une femme de 21 ans a été hospitalisée à Barcelone (nord-est). Elle est revenue il y a six jours du Mexique, foyer de l'épidémie, a déclaré une porte-parole de l'hôpital
En France, quatre nouveaux cas étaient «en cours d'investigation» hier, selon la directrice de l'Institut de veille sanitaire (InVS). Il s'agit de personnes ayant voyagé au Mexique ou au sud des Etats-Unis, et qui habitent les villes de Nantes, Pau, Lyon et Poitiers.
En Italie, un premier cas de grippe porcine était suspecté hier après l'hospitalisation d'une femme dimanche soir à Venise (nord-est), a rapporté l'agence Ansa. La femme, âgée de 31 ans, vient de rentrer d'un séjour à San Diego, en Californie (Etats-Unis), où sept personnes sont atteintes de la maladie. La patiente, qui souffre d'une fièvre élevée mais dont la vie n'est pas en danger selon les médecins cités par Ansa, a été placée en quarantaine et sous observation.
En outre, cinq Suisses de retour du Mexique pourraient avoir été contaminés et font l'objet d'examens, a indiqué hier le porte-parole de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) Jean-Louis Zürcher. Ces cinq personnes se sont présentées à leur médecin après que l'OFSP eut appelé à la vigilance. Elles manifestent toutes des symptômes grippaux et reviennent du Mexique, a précisé Zürcher à l'agence de presse suisse ATS.

La grippe porcine, c'est quoi?

L’OMS a prévenu: il y a un «certain nombre de lacunes concernant les données sur les caractéristiques cliniques, l'épidémiologie, et la virologie des cas signalés ainsi que les mesures appropriées». En attendant, les médias font le point sur ce que l’on sait déjà.


Quel type de virus est-ce?
Il s'agit, selon les spécialistes, d'une maladie respiratoire des élevages de porcs, un virus grippal de type A. Ce virus d'origine animale est identifié comme A/H1N1.


Pourquoi le virus sort maintenant?
«On ne le sait pas», explique Gregory Hartl, porte-parole de l’OMS. «Il y a beaucoup d’inconnues. De même, on ne sait pas à quel point le virus est transmissible ni à quel point il est mortel». Le manque de connaissances provient du fait que le virus a muté de façon inédite, «dans des gênes jamais rencontrés auparavant». Ce qui rend difficile l’énoncé de recommandations préventives.


Comment cela s’attrape?
Pas en mangeant de la viande, ni même du porc, puisque le virus ne survit pas à la cuisson. Mais d’homme à homme, «par transmission aérienne directe», selon le Pr Pierre Saliou, agrégé du Val de Grâce et président de la Société de pathologie exotique. Voilà pourquoi il est conseillé de mettre un masque sur sa bouche pour éviter l’interaction de particules aériennes avec ses congénères.


Quels en sont les symptômes?
Ils ne sont pas spécifiques, et s'apparentent à ceux d'une grippe classique (dite «saisonnière»). Il s'agit de fièvre, toux, écoulement nasal, douleurs articulaires et/ou musculaires (courbatures) et de fatigue.


Qui cela peut toucher?
La maladie peut toucher «des jeunes adultes en bonne santé», avertissent les autorités mondiales de la santé. On n'en sait pas plus pour l'instant.


Existe-t-il un vaccin contre cette maladie?
Oui, pour les porcs. Non pour l'homme — le seul vaccin pour l’homme qui existe correspond à une souche précédente du virus qui le rend peu efficace pour cette forme de grippe porcine là. De même, le vaccin contre la grippe saisonnière humaine ne protège pas contre la grippe porcine. Le groupe pharmaceutique suisse Novartis a été contacté par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) pour le développement d'un vaccin sur la souche actuelle. Selon le laboratoire Sanofi Pasteur, n°1 mondial des vaccins, quatre mois seront nécessaires pour le mettre au point.


Est-ce que la grippe porcine se soigne?
«On a des médicaments anti-viraux qui permettent de soigner», reprend Gregory Hartl. Le Tamiflu, médicament à base d'oseltamivir utilisé contre la grippe aviaire, est efficace pour ce virus. Il y a aussi le Zanamivir (Relenza), un autre antiviral, qui marche bien.
le Samu du département au 15 ou son médecin traitant si des symptômes apparaissent dans les sept jours suivant le retour.

L’avis d’un spécialiste : Dr Zied Ben Hmida, trésorier-adjoint de l'Association tunisienne des vétérinaires  : Les risques de voir la Tunisie touchée par la grippe porcine sont nuls

Le monde est secoué par un nouveau virus de grippe porcine. Sommes-nous à l'abri de la contamination? Nous avons
rencontré le Dr Zied Ben Hmida qui nous parle des risques de ce nouveau virus pour la Tunisie. Interview
* Le monde est secoué par les risques d'une nouvelle pandémie qu'est la grippe porcine, quels risques pour la Tunisie, d'après vous?
Toutes les données scientifiques et objectives démontrent que le risque est nul. Tout d'abord il s'agit d'un élevage qui n'est pas très développé en Tunisie. La deuxième raison c'est que nos ports et aéroports disposent d'un service de contrôle sanitaire très strict. Il est difficile qu'un animal de compagnie ou d'élevage puisse entrer en Tunisie sans le respect des règles de contôle d'usage. Les risques de voir la Tunisie touchée par la grippe porcine sont nuls.
* Quelle est cette nouvelle maladie qu'est la grippe porcine ?
La grippe porcine est une maladie reconnue légalement contagieuse. Elle est d’origine virale, infectieuse, très contagieuse. La grippe porcine est due à des virus grippaux de type A. Le virus de cette grippes la particularité d'avoir des échanges avec le virus humain, ce qui explique la contamination de l'espèce humaine. Toutefois il importe de noter que le terme "grippe porcine" est employé, depuis vendredi, par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) pour parler de la maladie qui a fait plus d'une centaine de morts au Mexique.
* Quels sont les symptômes de la maladie?
La grippe porcine est caractérisée par une forte fièvre brutale, une diarrhée et l'apparition de difficultés respiratoires laissant place à une toux sèche, profonde. C'est une maladie qui peut être guérie au bout de six à sept jours. Cependant il n'y a aucune preuve de transmission du virus par l'alimentation.
* Existe-t-il des vaccins contre la maladie?
Selon l'OMS, la production d'un vaccin n'est possible que si le virus est identifié, or il faut un peu de temps pour produire le vaccin. Selon l'OMS il faudrait 3 à 4 mois pour atteindre cet objectif.
* Quelles sont les précautions à prendre?
Sur ce plan, l'OMS a réitéré les recommandations à tous les pays pour intensifier leur surveillance de tous les cas inhabituels de maladies ressemblant à une grippe. Je pense qu'il faut être vigilant. En Tunisie nous disposons d'un centre de veille zoologique qui est en train de faire un travail sérieux.

Entretien réalisé par Lotfi TOUATI

Les mesures internationales face au fléau

Au vu de la propagation de la maladie, les Autorités ont pris des mesures exceptionnelles. Tour d'horizon.
Voyages dans les zones touchées déconseillés
L'Union européenne, et notamment Berlin, déconseille les déplacements dans les lieux les plus affectés par la grippe porcine.
Annulation de voyages
Le premier voyagiste allemand TUI a indiqué que les voyages à destination directe de Mexico étaient annulés.
Atterrissage des avions sous condition
A partir de mardi 28 à minuit, les capitaines des avions en provenance du Mexique et d'Amérique du Nord devront faire un point de l'état de santé des passagers avant de pouvoir se poser en Australie. 
Inspection des avions
Tous les vols en provenance du continent américain sont inspectés à leur arrivée en Russie.
Scanners thermiques
Les autorités font contrôler la température des passagers des avions (ou bateau) par infra-rouge à Hong Kong (Chine), Bangkok (Thaïlande) et dans les principaux aéroports internationaux d'Indonésie. 
Quarantaine
Les passagers en provenance de pays touchés par la grippe porcine et présentant des symptômes de la maladie sont placés en isolement à Hong Kong, au Japon et en Australie.
Suspension de l'importation de viande
- La viande de porc en provenance du Mexique et des Etats-Unis pour la Chine et la Thaïlande.
- Celle de tous pays pour l'Indonésie et le Liban.
- Toutes les viandes du Mexique, des Etats-Unis ainsi que de plusieurs pays d'Amérique centrale pour la Russie.
- L'Ukraine a interdit les importations d'animaux vivants, de viande ou de produits dérivés de porc en provenance du Mexique, des Etats-Unis, du Canada et de Nouvelle-Zélande.
L'Organisation mondiale de la santé animale (OIE) rappelle que rien ne prouve que le virus puisse se transmette par la nourriture.
Etat d'urgence sanitaire
Il a été déclaré dimanche 26 avril par les Etats-Unis.
Cellule de crise
Pologne, Roumanie et France ont mis sur pied des centre de crise. L'hexagone prévoit également un point d'information quotidien.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com