E.S.T. 2 – Sétif 0 : Application, audace et sérénité





Décidément, l’EST carbure bien ces derniers temps. Face à un coriace Sétif, elle a fait la différence grâce à beaucoup de métier, de bravoure et de sérénité.
En football, c’est connu, les victoires appellent les victoires et l’Espérance l’a bien démontré dimanche à Radès face à Sétif, et devant un public mis, encore une fois, sous le charme. Forte de son succès acquis à l’aller sur terre algérienne, l’équipe de Bab Souika a abordé le match dans de bonnes conditions mentales. Elle a opté pour le pressing sur le porteur du ballon au milieu du terrain, pour procéder par des attaques rapides  dès la récupération du ballon, tout en limitant les espaces devant les camarades de Ziaya.
Ainsi sans prendre de risques inutiles, les Sang et Or ont cherché à gérer le match pour rester maîtres de leur destin. Le but précoce marqué par Souissi sur penalty a facilité la tâche des Tunisois, et a quelque peu tempéré l’ardeur des Sétifiens.
Autrement dit, l’Espérance a bénéficié du scénario idéal dans un match difficile à négocier face à un adversaire revanchard, et qui n’est autre que le détenteur des deux dernières éditions de cette joute arabe.
En seconde période, Benzarti a choisi l’arme du contre car il savait que les Algériens allaient avancer d’un cran pour refaire le terrain perdu et les événements lui ont donné raison. La défense a fait un match presque parfait, le milieu a réussi dans sa double tâche de récupération et de reconversion, alors que la rentrée de Bouazzi a été fructueuse dans la mesure où le feu follet sang et or a transformé un excellent travail de préparation de Darragi en second but libérateur.
Ainsi, la patience, le calme, l’application et la rage de vaincre ont constitué les principaux atouts d’une Espérance qui nage en pleine euphorie mais qui sait aussi, humblement que le titre passe par d’autres efforts à déployer en finale face au WAC.
Invité à juger cette sortie Maher Kanzari nous a fait la déclaration suivante: “Il faut reconnaître que notre qualification n’a point été aisée, malgré nos victoires à l’aller comme au retour. Sur le terrain on a rencontré une bonne équipe sétifienne qui n’est autre que le détenteur des deux dernières éditions. Seulement, grâce à l’application tactique des joueurs, leur réalisme et leur humilité notre but a été atteint. Maintenant place à la Coupe de Tunisie et à la demi-finale de dimanche prochain”.
Des propos qui reflètent bien la physionomie de la rencontre et surtout la disponibilité mentale des joueurs, pourtant très sollicités ces derniers temps. Des gars comme Kasraoui, Abdi, Derbali, Souissi, Korbi et Darragi ont pesé de tout leur poids sur cette rencontre et ont fait honneur aux couleurs qu’ils portent.
Côté algérien, le but encaissé d’entrée sur penalty a brouillé les cartes surtout qu’il a mis l’adversaire dans une situation bien confortable après la victoire remportée à l’aller. Malgré une bonne présence à l’entrejeu, les hommes de Djoudi ont éprouvé les pires difficultés pour prendre en défaut la défense bien gardée par la paire Abdi - Derbali. Et les essais de Ziaya, Hemani ou Ambane ont échoué en raison d’une touche finale souvent ratée.
Seul Belkaïd a réussi une fois à perforer l’arrière-garde espérantiste pour voir son tir repoussé par le poteau droit de la cage de Kasraoui alors que le score était de un à zéro.
Pour le coach algérien Ezzedine Aït Djoudi:  “Le but précoce marqué par l’Espérance a faussé tous les calculs. Sétif n’était pas préparée à ce coup du sort. Elle a manqué de conviction en attaque. En somme à l’aller comme au retour, l’Espérance a su nous surprendre sans pour autant nous dominer. Son réalisme a été payant et je tiens à la féliciter pour sa qualification amplement méritée”.
En somme, le représentant tunisien a joué intelligemment le coup. La sérénité, l’application et l’effet Benzarti lui permettent de passer en finale de la Coupe Arabe. Une double confrontation avec le WAC pointe à l’horizon et les Sang et Or auront encore besoin d’autres efforts pour atteindre l’un des objectifs de l’actuelle saison.


Jamel BELHASSEN




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com