Menzel Bouzelfa : Victime, consentante ou… comploteuse ?





Ce sera aux enquêteurs et au tribunal de trancher et de démêler une histoire qui s’annonçait pourtant sous les meilleurs auspices!


Tunis-Le Quotidien
Tout a été déclenché par la plainte déposée par une jeune fille dans laquelle elle mettait en cause deux de ses connaissances, les accusant de l’avoir détournée par la ruse, puis de l’avoir violée sous la menace d’une arme blanche. Dans sa déposition, la victime allait soutenir qu’elle avait fait la connaissance du premier suspect tout à fait par hasard lors d’une sortie au sein d’un groupe d’amis, qu’elle avait pourtant laissé tomber lorsqu’elle a rencontré le jeune homme, lequel l’aurait invitée pour une virée du côté de Korbous. Une invite qu’elle n’a d’ailleurs pas refusée, prenant place à bord d’une voiture dont le siège du passager était déjà occupé par un second jeune homme.
Une fois installée à bord, son nouvel ami allait démarrer en trombe prenant la route à destination de la station balnéaire. Or, chemin faisant, le conducteur allait soudainement bifurquer vers une petite ferme, lui annonçant qu’il avait certaines affaires à prendre, avant de continuer la route. Une fois sur place, le maître de céans n’a pas manqué de lui verser un jus qu’elle s’est empressée d’ingurgiter, sans se méfier le moins du monde. Ce n’est qu’après coup qu’elle allait comprendre, au moment où elle s’est sentie complètement étourdie !
A ce moment-là, le mal était déjà fait cependant, elle ne pouvait plus se soustraire, d’autant qu’elle ne tenait guère sur ses jambes, devenues brusquement flasques, flageolantes. Malgré son état, la jeune fille aurait tenté, toujours selon ses dires, de quitter les lieux, mais ses deux compagnons l’en ont empêchée, allant jusqu’à la menacer d’un couteau. Suite à quoi, ils sont parvenus à abuser d’elle…
Arrêté, le jeune homme allait toutefois nier tout en bloc ; il fut d’ailleurs soutenu par son ami, le second suspect. Au cours de l’interrogatoire, il a en effet affirmé que la plaignante, sa fiancée pour quelque temps, aurait monté son histoire de toute pièce afin de l’obliger à sceller officiellement leur union, après qu’il lui eut annoncé la rupture totale de leur relation. Il n’a pas nié toutefois avoir eu des relations sexuelles avec elle, une seule fois par ailleurs, mais ajoutant qu’elle était consentante. C’était elle, en outre, qui est venue ce jour-là chez lui pour lui offrir ses charmes gracieusement!


Mansour AMARA




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com