En Bref…





Derby… à couteau tiré (2)
Tunis. Retour à l’affaire de jeudi dernier, dont a été victime un jeune supporter «sang et or», pour préciser qu’il s’agit d’une sorte de bagarre qui a éclaté juste à l’issue des rencontres de football entrant dans le cadre de la pénultième journée du championnat national et ayant opposé deux bandes rivales des jeunes fans des deux grands clubs de la capitale.
Des fans des «Sang et Or» et des «Rouge et Blanc», dont la rencontre à la rue Nelson Mandela aura été houleuse, dans la mesure où les coups pleuvaient d’un peu partout, au point que les «Sang et Or» ont fini par prendre la poudre d’escampette, sauf un qui n’a pu se soustraire à temps à la colère des belligérants portant la casaque zébrée. Coincé, le pauvre allait supporter la vindicte de ses rivaux, dont l’un l’aurait finalement poignardé, avant de prendre la fuite. Il s’agissait pourtant du plus jeune, puisqu’il n’est âgé que de quinze ans.
Ce sont les habitants des artères avoisinantes qui allaient secourir la victime, transportée d’urgence à un établissement hospitalier de la place où il git encore dans un état grave. Parallèlement, les auxiliaires de la justice, une fois alertés, ont mené de rapides investigations qui ont abouti à l’arrestation de quatre personnes, dont le porteur du couteau…


Un accident, un époux tué et une femme dans le coma !   
Mornaguia. Le couple était à bord d’une petite cylindrée, ayant quitté quelque temps plus tôt la ville de Mejez El Bab, pour rejoindre la capitale. Or, il était apparemment dit quelque part dans le ciel que les deux jeunes époux n’y parviendront pas. Du moins en ce qui concerne le mari, tué sur le coup, tandis que sa femme a été certes épargnée, mais son état est jugé cependant critique !
C’est à l’entrée de la petite ville de Mornaguia que l’accident a eu lieu, au niveau de l’intersection que le conducteur aurait manifestement mal négocié pour aller directement percuter de plein fouet le rond-point. Le véhicule allait d’ailleurs effectuer plusieurs tonneaux, avant de s’immobiliser, mais le mal était déjà fait.
Le destin, cruel, allait emporter le mari sur le coup, alors que sa compagne a été certes acheminée d’urgence vers un établissement hospitalier de la capitale, mais son état est apparemment critique…


M.A.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com