Administration rapide : Un constat de réussite malgré des services limités





Lancée en juin 2005, l’administration rapide s’avère une expérience concluante avec des résultats satisfaisants obtenus en matière de diminution de l’encombrement.
Implantées  au niveau de plusieurs centres commerciaux et gares de transport terrestre, les box offrant des services administratifs rapides à longueur de journée ont largement contribué à apaiser les rapports naguère tendus entre les citoyens et l’administration. Inauguré en juin 2005, le  box d’état civil installé par la Municipalité de Tunis dans le centre commercial « Le Palmarium», en plein centre ville ressemble à une ruche à longueur de la journée. C’est une véritable aubaine pour les lèche-vitrines ou encore pour les fonctionnaires et autres employés non autorisés à quitter leurs bureaux pendant l’horaire administratif. D’autant plus que ce bureau est ouvert tous les jours de 9h00 à 21h00. Une dizaine d’employés, dont six préposés aux guichets, s’y relaient, y compris le dimanche, pour offrir les services les plus sollicités par les citoyens, en l’occurrence l'obtention des extraits de naissance, la légalisation de signatures et la certification de conformité des documents à leur copie originale. «L’administration rapide est une invention typiquement tunisienne. Elle permet de  rapprocher les prestations du citoyen et de l'entreprise, de limiter les déplacements et éviter l'encombrement et les pertes de temps », se félicite Lotfi Doghmani, un huissier-notaire ayant pignon sur rue à l’Avenue de France, devenu un « adepte» du Bureau du Palmarium. Et d’ajouter : «Les facilités  d’accès aux services administratifs est, ici, sans commune mesure avec les municipalités ordinaires, où on est obligé de poireauter pendant des heures pour une simple légalisation de signature».
                          
Rapports moins tendus
Le succès du premier bureau a d’ailleurs incité le ministère de l’Intérieur et du Développement local à reproduire le modèle. Un autre box d’état civil a été installé début 2007 dans l’espace commercial «Carrefour», quelques semaines seulement avant l’implantation d’une troisième antenne de l’administration rapide à la gare ferroviaire de Tunis. Ce dernier ne désemplit pas , notamment le dimanche. « Ce jour-là, la majorité des demandes ont trait à la légalisation de signature sur les contrats d’achat ou de vente de voitures conclus le jour même au marché des voitures d’occasion à El-Mourouj », assure Mohamed, un préposé au guichet. Selon lui, les rapports avec les citoyens sont devenus moins tendus en raison de la rapidité d’accès au service sollicité pour le citoyen et de l’absence d’une contrainte de temps pour les agents.


De nouveaux box dans les régions intérieures
L’administration rapide ne se limitera plus désormais à Tunis. De nouveaux bureaux devraient être installés sous peu dans des centres commerciaux et des gares de transport terrstre  à La Manouba, Bizerte, Jendouba, Gafsa, Kébilli, Sousse, Djerba-Midoun et au Souk de Ben Guerdene.
Cette expérience réussie, qui fait partie d’une stratégie de mise à niveau de l’administration, a valu à la Tunisie d’être classée 32e sur un total de 131 pays par le dernier rapport annuel du Forum de Davos  en matière de compétitivité macroéconomique, de détenir la 2ème place en Afrique du Nord et au Moyen-Orient en matière de qualité des services administratifs et de décrocher récemment le Prix d’excellence de l’innovation dans l’administration publique délivré par l’Organisation des Nations Unies.


W.K.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com