Pèlerinage – saison 2009 : Le 4 mai prochain, ouverture des candidatures





M. Boubaker El Akhzouri, ministre des Affaires religieuses a annoncé hier que le 4 mai 2009 sera la date d’ouverture des candidatures pour le «hajj».


Tunis-Le Quotidien
Pour éviter la pression qui a souvent marqué la période des préparatifs au «hajj», les instances officielles intervenantes ont opté cette année pour l’anticipation. Ainsi, le ministère des Affaires religieuses en coordination avec les parties concernées (ministère de la Santé publique, société des services nationaux et des résidences...) ont pris les dispositions nécessaires pour assurer toutes les conditions de réussite à la nouvelle saison du «hajj» de l’année 1430 de l'hégire (2009). Dans ce cadre, M. Boubaker El Akhzouri a annoncé hier lors d’un point de presse donné à son département, que les inscriptions pour les candidatures démarrent le 4 mai 2009. Soit environ un mois et demi plus tôt que l’année passée. En 2008, le dépôt des candidatures au pèlerinage ne s’est fait qu’à partir du 16 juin 2008.
A propos du nombre de pèlerins, le ministre a souligné qu’il n’y aura pas de changement au niveau du contingent. La procédure reste la même et le nombre aussi: ils seront donc 9 mille ceux qui partiront aux Lieux Saints. Toujours par la voie du tri. Notons que l’année passée, ils étaient 62 mille à participer à l’opération de tirage au sort.
Au sujet de l’éventuelle augmentation des frais du «hajj», le ministre a indiqué que ceci dépendra de ce que décidera la Banque Centrale : «Depuis mars dernier, une délégation spéciale s’est rendue à la Mecque où elle a négocié et conclu des contrats avec les instances saoudiennes concernant le transport et l’hébergement de nos pèlerins. Ces contrats sont actuellement entre les mains de la Banque Centrale et c’est à elle que relève la charge d’arrêter la quote-part des futurs pèlerins».
Un autre point qui suscite les interrogations des futurs candidats au «hajj» concerne le passeport. A tous ceux qui croient qu’ils seront contraints d’obtenir un «passeport-spécial pèlerinage», le ministre a tenu à assurer que le pèlerinage se fera tout simplement par le biais du passeport ordinaire.
Une nouveauté concerne toutefois les guides religieux. «Pour la première fois, cette année, les guides vont devoir passer une épreuve d’aptitude pour pouvoir accompagner les pèlerins à la Mecque», a annoncé le ministre lors de ce point de presse.


Hassen GHEDIRI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com