Conseil ministériel : Emploi et développement intégré, thèmes-clés





Carthage - TAP
Un Conseil ministériel réuni, hier, sous la présidence du Président Zine El Abidine Ben Ali, a examiné un nouveau programme de développement intégré, en faveur de 90 délégations réparties sur tous les gouvernorats. Ces délégations ont été identifiées sur la base de critères sociaux, économiques et environnementaux, dans le but de créer une dynamique  économique locale, de consolider l’emploi et de conforter les indicateurs de développement.
Le Conseil a passé en revue les résultats des projets réalisés, dans le cadre du programme de développement intégré, portant sur l’amélioration des conditions de vie, l’accroissement du revenu individuel et la promotion de l’agriculture, et qui ont bénéficié à 290 mille habitants des quartiers populaires et à 1 million 700 mille habitants des zones rurales.

Dans le but de consolider ces résultats et de poursuivre les efforts tendant à promouvoir les conditions de vie dans les zones et les régions les moins développées, le Président de la République a décidé ce nouveau programme de développement intégré qui démarre avec la préparation et la réalisation de la première tranche intéressant 55 délégations et qui comprend, notamment, les projets suivants:
-Projets de mise en valeur agricole et de préservation des eaux et du sol
-Projets relatifs à l’agriculture, à travers la pré-transformation des produits agricoles et d’autres projets de services, dans le même secteur.
-Projets axés sur la mise en valeur des ressources humaines et du patrimoine culturel et naturel ainsi que sur le développement des secteurs porteurs.
-Projets destinés à la promotion des régions ayant les mêmes problématiques telles que les zones minières, les régions forestières et les zones des sites archéologiques.
-Projets de promotion des centres ruraux axés sur l’infrastructure et les équipements collectifs ainsi que sur la création de postes d’emploi et la promotion des conditions de vie de la femme rurale.
-Projets dans les banlieues et les zones situées à la périphérie des moyens et grands centres urbains afin d’intégrer ces zones dans le circuit économique et social.
-Projets de réalisation d’espaces aménagés à l’intention des jeunes, postulant à un emploi pour la première fois, parmi les diplômés  de l’enseignement supérieur et des centres de formation.
Le Chef de l’Etat a recommandé d’associer les structures régionales et locales, le tissu associatif et les bénéficiaires de ce programme afin que ces projets répondent aux préoccupations et véritables besoins des régions et en vue d’assurer les meilleures conditions de leur mise en œuvre dans les délais impartis et la réalisation de leurs objectifs, à savoir la création de sources de revenus et des postes d’emploi au profit des bénéficiaires de ces projets.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com