Exposition M’guedmini à Radès : Entre art et industrie, la quête de la symbiose





Radès vit depuis hier une manifestation picturale originale : dans les locaux commerciaux de Total Tunisie à Radès a eu lieu le vernissage de l’exposition personnelle du peintre tunisien Tahar M’guedmini. Une complicité picturale réunit depuis une décennie M’guedmini et le galeriste Hamadi Chérif, fondateur du Chérif Fine Art à Sidi Bou Saïd. Le fruit de cette amitié s’est concrétisé par cette exposition animée par l’artiste peintre et le décorateur venu du sud tunisien et qui en est ainsi à sa deuxième grande exposition personnelle. La présente exposition qui se poursuivra les 11, 12, 17, 18 et 19 octobre se tient sous une nouvelle idée née de l’esprit de certains industriels et qui consiste à ouvrir des espaces industriels à la création artistique. Cette initiative accentue, dans un phénomène de boule de neige, l’adaptation croissante de lieux non destinées originellement à des expositions et qui deviennent par la grâce des espaces de création. Tahar M’guedmini, trouvera certainement son compte étant essentiellement artiste peintre. Mais en tant que décorateur dans des films tunisiens qui a collaboré avec Moncef Dhouib sur son long métrage «Ya Sultane El Médina» et avec Taieb Louhichi dans «L’ombre de la terre», pourra-t-il s’inspirer de ces lieux pour une œuvre décorative propre à lui ? Dans cette dernière exposition, il nous surprend comme d’habitude par ses nouvelles démarches plastiques. Toujours avec ses toiles géantes qui font revivre ses atmosphères de ces mondes étranges, ceux du Sahara mais aussi ceux de son imaginaire rebelle. Mondher CHRAIET


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com