Football : E.S.T. : Avec le même appétit… U.S.M. : Revoilà Essifi !





A l’Espérance, les semaines se suivent et se ressemblent. La demi-finale de la Coupe de Tunisie face à l’U.S.M. constitue un nouveau challenge, et un autre défi à relever. Maintenant que la 26e journée de la L1 a été fixée pour le 12 mai, le club Sang et Or sait à quoi s’en tenir. Ce joli mois printanier lui offre comme bouquet un programme le moins qu’on puisse dire ... alléchant. Une demi-finale de Coupe de Tunisie après-demain, une finale de Coupe arabe, en aller et retour, les 9 et 21, une finale de championnat le 12 et en cas de qualification après-demain une finale de Coupe de Tunisie le 24.
Les Sang et Or arriveront-ils à sortir indemnes de tous ces engagements qui exigeront à coup sûr une force physique et mentale herculéenne? Tout dépendra certainement de la résistance et de la faculté de surpassement des joueurs.
Cela dit, les entraînements de l’équipe ont repris avant-hier après-midi au Parc B avec comme objectif, une préparation très studieuse pour cette demi-finale de la Coupe de Tunisie face à des Monastiriens frais et hautement motivés.
Faouzi Benzarti et Maher Kenzari ont pu disposer de joueurs décidés à se surpasser et très appliqués. Le volet physique privilégié mercredi devait céder la place hier à l’aspect technique avant d’aborder aujourd’hui et demain le côté tactique avec au menu un visionnage de l’adversaire et bien sûr les balles arrêtées.
Chapitre effectif, Bouazzi est en passe de devenir opérationnel pour ce match alors que Msakni victime d’une lésion musculaire décelée par IRM en aura pour une dizaine de jours de repos actif.
Avant-hier, il a d’ailleurs suivi la séance d’entraînement en tenue de ville. En attendant le total rétablissement de Bouazzi, Faouzi Benzarti apportera quelques menus changements à un ou deux postes, question de ménager certains éléments très sollicités ces derniers temps.

Jamel BELHASSEN

U.S.M. : Revoilà Essifi !

Eloigné des terrains depuis sa blessure, contractée il y a un peu plus d’un mois, Essifi retrouvera sa place, ce dimanche contre l’EST.
Depuis leur première demi-finale, disputée en 1965, jusqu’à la toute dernière de 2007, en passant par celles de 1982, et 2003, jamais l’enthousiasme des Usémistes n'a été aussi exhaltant que pour cette édition.
D’abord, parce qu’il s’agit de deux techniciens monastiriens qui vont s’affronter, Lotfi Rehim et Faouzi Benzarti pure produits de l’USM. Puis, parce que l’ambition d’accéder à la finale, pour créer l’événement, est plus dévorante. Enfin, pour terminer en beauté une saison somme toute, honorable en dépit des différentes rencontres en cours de route.
Le fait d’avoir mis en veilleuse Hmani, Ayari et Bokong, totalisant deux avertissements, puis Ben Abdelkader et Essifi pas tout à fait rétablis, devant l’ ESHS, ne peut que traduire le souci de Lotfi Rehim de négocier la partie d’égal à égal, avec la détermination de l’emporter. Pour les joueurs, dont la majorité est puisée de l’effectif espoirs, c’est le jour de baptème pour faire étalage de tout leur savoir-faire. C’est le constat le plus saillant qui nous a été permis de mettre en évidence à partir de la reprise des entraînements, lundi dernier.
Le côté physique a atteint son top niveau, en prévision des prolongations et de l’intensité des débats. Les tirs aux buts ont  même été soigneusement respectés.
Pour les schémas conçus par le coach des Bleus, les trois secteurs ont fait l’objet d’une préparation rigoureuse afin d’en assurer l’harmonie, et évoluer conformément aux exigences du jeu. Ayari, Bokong, Ben Abdelkader, Hannachi et Essifi, les pièces maîtresses de l’équipe, au niveau des trois compartiments nous ont donné la certitude de  bénéficier de tout leur ascendant, pour motiver leurs autres coéquipiers dont une bonne partie seront à leur première expérience à ce stade de l’épreuve de  Coupe. Sur ce point, justement, nous n’avons relevé aucun pressentiment de complexe, encore moins, de hantise de perdre. Jouer solidaires avec toute l’application et la concentration requises sont désormais les deux facteurs fondamentaux assimilés par tout un chacun.

M. NABLI  

Appel de l’E.S.T. auprès du C.N.A.S.

Le report de l’ultime journée du championnat de la L1 n’a pas eu lieu. Le Bureau fédéral de la FTF s’est réuni avant-hier pendant plusieurs heures pour étudier la demande de l’Espérance et la possibilité de pousser la journée du mardi 12 mai au mercredi 13 vu que le club Sang et Or va se trouver engagé le samedi 9 mai à Casablanca dans la finale aller de la Coupe arabe face au WAC.
Après mûre réflexion et en l’absence d’une autre date disponible, les Fédéraux ont jugé utile de s’en tenir à la date du 12, sans tenir compte de la requête espérantiste.
Les Sang et Or vont selon le secrétaire permanent du club interjeter appel auprès du CNAS exigeant l’application des règlements  et le décalage de leur match contre l’ESS pour le 13 mai.


J.B.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com