C.S.S. – E.S.T. : La belle apothéose





Le CSS vise cet après-midi le doublé, alors que l’EST veut sauver sa saison en remportant la Coupe. A qui reviendra le dernier mot?
Le CSS et l’EST respectivement champion de Tunisie et 3e du tableau final se retrouveront aujourd’hui dans un ultime duel pour le compte de la finale de la Coupe de Tunisie. Un duel qui s’annonce des plus passionnants entre la crème de nos joueurs qui ne manqueront certainement pas l’occasion pour être au niveau de l’événement et satisfaire les milliers de leurs fans qui seront au rendez-vous au Palais des Sports d’El Menzah, soit devant leur petit écran.
Cette rencontre, la seconde entre les deux clubs à ce stade de la compétition, sera certainement passionnante à suivre, entre deux formations qui chercheront à renouer avec la victoire finale. En effet, le dernier succès du CSS en finale de la coupe remonte à l’année 2005, alors que l’EST a remporté sa dernière coupe en 2007. Tout ceci nous mène à dire que nous devons nous attendre à une confrontation de haut niveau.
Le CSS qui a dominé cette saison de championnat composé de Hosni Karamosli, Samir Sellami et Marouène Fehri troisième sur le plan de l’organisation. D’ailleurs, le CSS tient sa force de la capacité de ses joueurs à varier leur jeu et à s’adapter à toutes les situations.
Pour sa part l’EST, l’équipe la plus titrée dans cette compétition avec 12 coupes en 17 finales fera tout son possible pour être à la hauteur de sa réputation et à sauver sa saison après avoir perdu son titre de champion au profit de son adversaire de ce jour. Mais l’équipe sang et or sera handicapée par l’absence de Mehdi Ben Cheikh, son passeur, victime d’une blessure qui ne lui permettra pas de prendre part à cette rencontre. Son remplaçant Sami Hamzaoui tentera d’assurer dans les meilleures conditions ses passes et de bien servir les attaquants qui ne manqueront ni d’expérience (Khaled Belaïd) ni d’efficacité (Elyès Karamosli) ni de bonnes dispositions technico-tactiques (Aymen Ben Brik).
Devant cette pléiade de joueurs, il est difficile d’émettre un pronostic, car les deux équipes mettront certainement toutes leurs forces pour nous présenter un volley-ball d’excellente facture.

M.H.

Hosni Karamosli (C.S.S.) : «Tout pour le doublé»

Comment vous avez préparé cette finale ?
Notre préparation a été presque comme pour toute autre rencontre sauf que nous nous sommes déplacés à Tunis pour pouvoir effectuer des séances d’entraînement sur le parquet de la coupole d’El Menzah que certains de nos joueurs ne connaissent pas.
Nous avons également beaucoup travaillé sur le plan psychologique afin d’être prêts moralement pour cette rencontre qui nécessitera des nerfs d’acier.
Et quelles sont les chances du C.S.S. ?
Nos chances sont grandes, car nous sommes actuellement plus forts que notre adversaire. Nous sommes également plus motivés car nous visons le doublé. Par ailleurs, nous avons un ascendant psychologique sur notre adversaire, bien que cette rencontre puisse être considérée comme une belle entre nous deux.
Comment jugez-vous votre adversaire ?
L’EST est sans conteste un monument du volley-ball national, et toujours prêt pour jouer les titres. Mais aujourd’hui notre adversaire sera handicapé par l’absence de son passeur Mehdi Ben Cheikh qui sera difficile à remplacer.
D’autre part, la réception constitue le point faible de l’EST et nous tenterons de varier nos services pour les mettre en difficulté et faire fonctionner notre bloc pour contrer leurs attaquants.

Khaled Belaïd (E.S.T.) : «Nous reprendrons notre Coupe»

Comment allez-vous gérer l’absence de Mehdi Ben Cheikh?
Il est vrai qu’un joueur de la trempe de Mehdi est difficile à remplacer, quand bien même Amine Zouaoui ne manque ni de technique ni d’envergure pour s’acquitter de sa tâche de la meilleure manière et de prouver sa vraie valeur.
De toute façon nous sommes tous là pour le soutenir et lui permettre d’évoluer dans les meilleures conditions. Et qui sait, il pourrait être la révélation de cette finale.
Quelles sont les chances de l’EST ?
Nous partons à égalité de chance avec notre adversaire, que nous avons eu l’occasion de battre cette saison à Tunis. Nous sommes aussi motivés, car nous voulons sauver notre saison, et nous avons les moyens d’atteindre notre objectif.
Comment jugez-vous votre adversaire ?
Le CSS est certes champion de Tunisie, mais cela n’empêche qu’il a ses points faibles comme toute autre équipe, et nous mettons tout en œuvre pour en tirer profit. De toute façon, nous nous connaissons assez bien, et nous chercherons à acculer notre adversaire à commettre la faute pour nous imposer.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com