Finale de la Coupe de Tunisie : C.S.S. : 7e doublé





Clubistes sfaxiens étonnants de régularité ont remporté, hier soir, leur 10e Coupe de Tunisie et le 7e doublé de leur histoire après ceux de 1979, 1982, 1985, 1986, 1987, et 2005
Le C.S.Sfaxien a assuré hier au palais des sports d’El Menzah le doublé pour l’actuelle saison en battant en finale de la Coupe de Tunisie l’ESTunis sur le score de 3 sets à 2 après une rencontre d’un niveau très moyen, malgré le suspense, qui a accompagné les différentes péripéties de cette rencontre. 
Le C.S.Sfaxien déjà vainqueur du championnat s’est présenté avec sa meilleure formation, alors que son adversaire du jour l’ESTunis à qui manquaient Hichem Kaâbi depuis longtemps et Mehdi Ben Cheikh blessé lors de la préparation, a perdu avant la rencontre Lyès Karamosli, victime d’une blessure. Mais son remplaçant   Jouini a bien rempli son rôle et largement contribué au gain de son équipe surtout du 3e set. 


Le champion en titre a mis du temps pour retrouver ses repères et le contre qui a constitué son point fort tout au long de la saison n’a pas connu son efficacité habituelle. Et ce n’est qu’au 5e set que le bloc sfaxien a réussi à contrer les attaquants sang et or et à faire balancer le match. 
Le début de cette rencontre a été à l’avantage du C.S.Sfaxien qui a cherché à prendre l’ascendant psychologique sur son adversaire qui a trouvé des difficultés à trouver ses repères et à jouer égal à égal avec son adversaire du jour qui a réussi à remporter cette première manche sur le score de (25-23)
A partir du second set, l’Espérance à pris le match en main, et a réussi à déjouer le bloc sfaxien grâce aux attaques placées de Khaled Belaïd et aux services puissants de Ghdiri Jouini. Entre temps la réception du CSS a été impuissante devant les attaques variées de son adversaire ce qui a facilité la tâche des camarades de Ben Tara qui ont pris option avant de clôturer ce set sur le score de (25-20).
Cette réussite des sang et or les a motivés davantage et nous avons cru lors du 3e set que l’ESTunis se dirigeait vers une victoire facile, tant sa supériorité à été manifeste au cours de cette manche que l’ESTunis a vite bouclée sur le score de (25-26).
Mené par 2 sets à 1, le C.S.Sfaxien n’avait plus le choix, comme l’a si bien expliqué son entraîneur Mohamed Karkeni qui a estimé que son équipe n’a montré son vrai visage qu’à partir de la 4e manche car le gain du 1er set a quelque peu mis en confiance les joueurs qui ont perdu leur concentration au cours des deux sets suivants. 
Nous pouvons dire sans risque de nous tromper, que la quatrième manche a été la plus disputée, au cours de laquelle le Hosni Karamosli a retrouvé la plénitude de ses moyens alors que de l’autre côté l’expérience a fait défaut chez les jeunes et seuls Belaïd et Chekili ont essayé de s’opposer à la furia sfaxienne qui a eu le dernier mot en remportant ce set sur le score de (25-17).
La cinquième manche a été elle aussi sfaxienne, et malgré son avance au début de la manche, l’ESTunis a baissé les bras pour permettre à son adversaire de gagner sur le score de (15-10), et la rencontre par 3 manches à 2.
Auparavant les féminines du CSSfaxien ont également remporté la Coupe en battant en finale Al Hilal sur le score de 3 sets à 1.


M.H.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com