Maladies pulmonaires : Un nouveau traitement sur le marché





Les patients souffrant d’inflammations chroniques des bronches pulmonaires vont pouvoir mener une vie normale grâce à un nouveau médicament.


Tunis -Le Quotidien
Le premier traitement spécifique de la broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) sera mis sur le marché dans les semaines à venir. Il s’agit d’un médicament destiné à soulager les symptômes d’une maladie rare en Tunisie. Elle commence cependant  à devenir un problème de santé publique comme l’a indiqué, samedi dernier lors de la présentation de ce nouveau médicament,  le professeur Majed Béji, pneumologue et président de  la société tunisienne des maladies respiratoires.
La BPCO est une maladie respiratoire qui touche essentiellement les fumeurs et qui se caractérise par un rétrécissement des bronches pulmonaires, entraînant ainsi des complications respiratoires.
Le nouveau médicament SPIRIVA, fabriqué par les laboratoires allemands Boehringer Ingelheim, permet d’obtenir une bronchodilatation puissante durant 24 heures. Il existe une différence notable entre les broncho-dilatateurs de l’asthme et le broncho-dilatateur de la pneumopathie chronique obstructive. En effet,  le médicament destiné à l’asthme est indiqué pour un usage ponctuel en temps de crise,  alors que le nouveau médicament est, à l’instar de l’insuline, administré quotidiennement,  grâce à ses effets de longue durée.
Longtemps asymptomatique, la BPCO est souvent décelée tardivement et se distingue par une toux persistante et une dyspnée (essoufflement). Elle touche en Tunisie 4% de la population parmi les fumeurs.
La présentation du médicament a eu lieu lors d’une réunion regroupant des invités de marque dont notamment les professeurs Jean François Dessage (Paris), Christian Préfaut (Montpellier) et Daniel Dussier (Paris).

Lotfi TOUATI

Combien ça coûte ?

Le coût du nouveau traitement se situera autour d’une soixantaine de dinars. Un paquet du médicament constitue le traitement d’un mois ? Le prix est à peu près le même qu’en Europe où le médicament est actuellement commercialisé à raison de 38 euros le paquet.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com