Tourisme : La saison s’annonce bonne





Au terme des quatre premiers mois de 2009, la Tunisie a tiré son épingle du jeu en matière d’entrées et de recettes touristiques.


Tunis-Le Quotidien
Le tourisme tunisien semble jusqu’ici épargné par la crise. Entre le 1er janvier et le 30 avril 2009, la Tunisie a accueilli environ 1, 654 millions de touristes. Ce chiffre représente une évolution de 2,2% en comparaison avec la même période de l’année écoulée, selon un bilan établi par l’Office National du Tourisme Tunisien (ONTT).
Les recettes du secteur ont, de leur côté, atteint 811,7 millions de dinars,  enregistrant une progression de 4,3%, par apport à la même période de l’année 2008. Exprimée en euro, l’évolution des recettes  se situe à 2,3%.
Seule ombre au tableau : les nuitées ont, toutefois,  enregistré une baisse de 3,2% durant la même période. 
Les bons scores de la Tunisie s’expliquent essentiellement, selon l’ONTT,  par la "bonne moisson" du mois d’avril, marqué par une forte affluence des touristes européens à l’occasion des vacances de Pâques.


Bonnes perspectives
L’état général du booking (ndlr: les réservations)  sur les principaux marchés émetteurs de touristes vers la destination Tunisie fait ressortir une baisse à un seul chiffre. Cette baisse se compare cependant favorablement à celles enregistrées sur d’autres destinations méditerranéennes comme le Maroc, l’Espagne, l’Egypte et la Grèce, où la régression des réservations dépasse 30%. Des premières tendances "satisfaisantes" ont été recueillies auprès des six principaux tour-opérateurs français qui accaparent plus de 60% des flux  touristiques vers la Tunisie. Ces voyagistes  prévoient, d’ailleurs,  une augmentation de 2,5% de leurs réalisations sur la Tunisie pendant la saison estivale. Sur le marché italien, les premières projections tablent sur une hausse de 5% des touristes.
Sur les autres marchés, le flou artistique perdure. D’autant plus que l’année en cours sera, de l’avis de tous les voyagistes, marquée par les ventes " last minute " sur toutes les destinations touristiques.
D’après un rapport de l’Organisation Mondiale du Tourisme (OMT),  les destinations qui pourraient s’en sortir mieux que d’autres dans le Bassin méditerranéen seraient, a priori, la Tunisie et la Turquie en raison de leur bon rapport qualité-prix, lequel reste déterminant en période de fortes pressions sur le pouvoir d’achat.
Deuxième pourvoyeur en devises avec des recettes de 3,3 milliards de dinars en 2008, le tourisme contribue à raison de 7% au PIB de la Tunisie et couvre 65% du déficit de la balance de paiement du pays. Avec 230.000 lits répartis sur 814 unités hôtelières, il génère 380.000 postes d'emploi directs et indirects.


W.K.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com