Tunis : L’employé modèle… sniffeur !





Sa vie a basculé en quelques secondes, ou plutôt l’espace d’une soirée où il a  tenté une expérience qui lui aurait été fatale!


Tunis - Le Quotidien
C’est un jeune homme, en effet, assez discret qui n’a jamais eu de problèmes, puisque menant une existence tranquille, accaparé par ses études qu’il a terminées à plus de vingt-cinq ans.
Il a eu d’ailleurs la chance, c’est le cas de le dire, de décrocher un boulot dans une entreprise privée où il fut rapidement adopté par le patron, ayant fait preuve d’un dynamisme qui a fait grincer des dents certains de ses collègues de bureau.
Plus de cinq ans durant, il n’a fait d’ailleurs que monter dans la hiérarchie pour atteindre un poste à responsabilité. Mais cette belle et fulgurante ascension allait malheureusement connaître un subit coup d’arrêt à partir du moment où il s’est entiché d’une jeune dame qu’il a  rencontrée fortuitement le jour où elle est venue s’enquérir d’un dossier déposé quelque temps plus tôt.
Depuis, tout allait changer pour cet employé pratiquement modèle. Aussi, à travers la nouvelle amie, le jeune homme allait-il faire la connaissance d’une petite bande qui n’avait d’autre credo que de se la couler douce!
Les sorties, les voyages à travers quelques villes du pays se succédaient au point de se répercuter négativement sur sa vie en général, plus particulièrement sur le plan professionnel !
Pis encore, le jeune homme allait verser dans la boisson et ... le kif ! Ça n’a pas tardé à attirer l’attention de la brigade des stupéfiants profitant de certaines informations pour mettre sous surveillance étroite la petite bande.
Au prix de longues et minutieuses investigations, les auxiliaires de la justice sont parvenus à récolter des preuves leur permettant de compromettre le jeune employé et ses compagnons, lesquels ont été coffrés à la suite d’une descente.
Passé récemment, en jugement pour détention et consommation de substances stupéfiantes, il a été condamné à six ans de prison ferme...


M.A.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com