Grand-Tunis : Une méga-opération de lutte contre les moustiques





Les différentes instances chargées de la propreté et de l’environnement ont lancé, hier, une vaste opération de propreté de l’environnement et d’éradication des insectes qui ont proliféré en raison de l’accumulation des eaux au niveau de l’Ariana, de Ben Arous et de La Manouba. Tunis-Le Quotidien Une opération de propreté de l’environnement et d’éradication des séquelles de l’accumulation des eaux, suite aux dernières précipitations, a démarré hier. Cette opération, à laquelle les autorités compétentes accordent une importance capitale, a d’ores et déjà touché la ville de l’Ariana et particulièrement la zone de la Soukra et Raoued, ainsi que les régions de La Goulette, Ben Arous, la Manouba et du Grand Tunis. Elle se concentre notamment sur les zones où se trouvent de fortes étendues d’eaux stagnantes. Selon M. Béchir Ben Mansour, coordinateur de l’opération d’intervention et de lutte contre les insectes, 4 avions ont en effet, été mobilisés, pour traiter 1.600 hectares d’étendues d’eaux dans la ville de l’Ariana. Dans le même registre, 4.000 hectares dans les villes de Ben Arous et du Grand Tunis ont fait également l’objet d’interventions qui ont nécessité également deux avions. Des travaux de finition ont, par ailleurs, été entrepris, au niveau de nombreuses autres zones concernées, et ce, parallèlement aux autres interventions. Les moyens mobilisés dans le cadre de cette opération, sont de deux types. Il s’agit d’un traitement physique et d’un traitement chimique. Dans le cadre du traitement chimique, 30 équipes et une centaine d’ouvriers ont été mobilisés pour l’occasion. Ils procèdent d’abord par des opérations de prospection et de suivi au niveau des zones abritant de fortes étendues d’eaux stagnantes, avant le traitement des insectes. 120 appareils de pulvérisation d’insecticides ont, en effet, été utilisés dans le cadre de cette opération où les intervenants, commencent d’abord, à détruire les larves de moustiques avant de combattre les moustiques adultes. Les interventions qui touchent aussi l’intérieur de certaines maisons environnantes des cours d’eaux stagnantes, se poursuivent tout au long de la journée et durant le coucher du soleil. Quant à l’opération du traitement physique des zones d’eaux stagnantes, elle a nécessité la mobilisation de 100 engins et près de 400 ouvriers. Son but est d’évacuer les eaux stagnantes. Selon M. Béchir Ben Mansour, le délai fixé pour l’ensemble des opérations ne doit pas dépasser une semaine. Rappelons qu'une cellule de suivi régional au niveau du gouvernorat de l’Ariana et dans les différents autres arrondissements veille sur le bon déroulement des opérations d’assainissement et de lutte contre les moustiques. Elle est composée au niveau de chaque gouvernorat des différents responsables des ministères de l’Agriculture, de l’Hydraulique et de l’Environnement. Ousmane WAGUE


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com