Le président du Conseil de l’Ordre des ingénieurs : «Notre savoir-faire est à la disposition du ministère»





Le président de l’Ordre des ingénieurs affirme la disposition de son institution à mettre en œuvre son savoir-faire et son expérience pour la concrétisation de cet objectif.


Tunis – Le Quotidien
Le président du Conseil de l’ordre des ingénieurs, M. Ghlem Debbech, a explicité récemment la portée de la décision présidentielle se rapportant à la formation des ingénieurs. En effet, d’ici à 2011, les structures universitaires sont appelées à former annuellement 7000 ingénieurs. Le défi est exaltant, puisque le chiffre annuel actuel se situe autour de 3500.
«Nous nous félicitons de cette décision et nous sommes disposés à contribuer à relever ce défi et à mettre en œuvre notre expérience et savoir-faire pour la concrétisation de cet objectif», affirme le président de l’ordre des Ingénieurs. Et d’ajouter «Nous souhaitons vivement que le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de la Technologie nous implique dans le processus de formation. Jusqu’à présent, disons-le franchement, le ministère n’a pas pris en considération nos suggestions. Nous souhaitons vivement qu’il nous associe à ce propos», ajoute-il.
Le président de l’Ordre a longuement insisté sur la formule de l’accréditation des ingénieurs, qui offre l’opportunité d’évaluer la formation par un organisme externe. «Cette formule existe dans beaucoup de pays, nous gagnerons à l’adopter», ajoute-il.
M. Debbech a par ailleurs salué la décision présidentielle concernant l’amélioration de la situation matérielle des ingénieurs.
 Selon les statistiques officielles, le nombre d’ingénieurs en Tunisie est de 3 pour mille habitants. L’objectif est d’atteindre la proportion de 4 pour mille.
«En Jordanie, le nombre total d’ingénieurs est de 85000 pour une population totale de près de 4 millions. Ils sont tous embauchés dont 85% dans le secteur privé», affirme M. Afif Guidara, le vice-président du Conseil de l’Ordre des ingénieurs, ajoutant :  «L’objectif présidentiel est ambitieux et nous sommes en mesure de l’atteindre d’autant plus que le marché est demandeur d’ingénieurs, notamment au vu des grands projets que connaît notre pays».


Lotfi TOUATI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com