Adhésion à l’UE : La Turquie rouspète





Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a appelé  la France et l'Allemagne à ne pas changer les critères d'adhésion de son pays à l'Union européenne.


Le Quotidien- Agences
«Quand un match a déjà commencé, on ne peut pas changer les règles du jeu en plein match. C'est ridicule", a déclaré le Premier ministre turc à la presse lors de sa visite à Varsovie.
Il a qualifié de "très regrettables" les derniers propos du président français Nicolas Sarkozy et de la chancelière allemande Angela Merkel confirmant leur opposition à l'entrée de la Turquie dans l'UE.
"Les propos de M. Sarkozy et ceux de Mme Merkel sont très regrettables", a-t-il dit, en les expliquant par le contexte électoral à l'approche des élections européennes du 7 juin et des législatives de septembre en Allemagne.
"Tout ce qui a été dit lors des entretiens bilatéraux devrait être appliqué. Tout ce qui s'appliquait aux 27 pays membres de l'UE, devrait s'appliquer également à la Turquie", a déclaré Erdogan.
Le week-end dernier la chancelière allemande, lors d'un meeting de campagne pour les européennes à Berlin, a répété en présence de Sarkozy sa proposition d'un partenariat privilégié avec la Turquie, sans que ce pays devienne membre à part entière de l'UE.
Il y a dix jours, le président Sarkozy avait déclaré à Nîmes (sud de la France) que l'Europe devait avoir "des frontières", en réaffirmant que la Turquie n'avait pas "vocation" à intégrer l'UE.
"L'opinion de notre société sur l'UE se détériore, ainsi que l'attitude envers ses principaux leaders", a déploré Erdogan.

La Pologne soutient la candidature de la Turquie

 La Pologne soutient la candidature de la Turquie à l'Union européenne (UE), a déclaré le  Premier ministre polonais Donald Tusk au terme de sa rencontre  avec son homologue turc Recep Tayyip Erdogan. 
Tusk a assuré Erdogan que la Pologne continuera à prendre part au processus de négociations et d'intégration de la Turquie  avec l'UE. "Nous pensons tous les deux que la Turquie va rejoindre prochainement l'UE", a dit le Premier ministre polonais cité par  l'agence de presse polonaise PAP. 
Erdogan a remercié la Polonge pour son soutien aux efforts de la Turquie pour rejoindre l'UE. 
La Pologne est membre du groupe des Amis de la Turquie, créé  pour aider la Turquie à réunir les conditions nécessaires et pour  convaincre les partenaires de l'UE d'approuver son adhésion à l'UE. 
Lors de sa visite en Varsovie, Erdogon et Tusk ont signé une  déclaration sur le partenariat stratégique entre les deux pays. 
Selon Tusk, leurs discussions ont porté également sur les  relations bilatérales, la coopération au sein de l'OTAN et dans le domaine de l'énergie, y compris le gazoduc Nabucco.
Erdogan a dit de son côté que la Turquie était intéressée  par le projet Nabucco, parce que le parcours du gazoduc est très  important de même que la diversification de ses sources.
Il a dit que les échanges commerciaux entre les deux pays ont  atteint 3,5 milliards de dollars en 2008, espérant qu'ils  atteindront 5 milliards de dollars en 2013.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com