Tunis : Elle se poignarde à trois reprises !





Quelle mouche l’a piquée pour tenter de mettre fin à ses jours d’une façon aussi horrible !


Tunis – Le Quotidien
Une tentative de suicide qui n’a pas manqué de susciter moult interrogations, sinon des zones d’ombre à éclaircir. En tout cas les problèmes de santé de la jeune femme n’expliquent pas tout. Bref, vendredi dernier était pourtant un jour comme tant d’autres du côté de la cité Ettadhamen, tant les boutiquiers et autres commerçants étaient comme à l’accoutumée les premiers à annoncer la couleur, de bonne heure, pour étaler leurs marchandises et se préparer à une longue journée de labeur.
Parmi eux, un jeune apprenti-boucher, dont la mission consistait à s’occuper des clients matinaux, en attendant l’arrivée de son patron. Comme tous les jours d’ailleurs, il fut ponctuel, arrivant peu avant sept heures et se préparant ainsi à accueillir la clientèle. Curieusement cependant, l’affluence fut moins bonne que d’ordinaire, ce qui explique que le jeune homme s’est permis le luxe de prendre place devant le local.
C’est aux environs de neuf heures qu’il a cru finalement que son attente allait prendre fin, en voyant une jeune femme, habitant juste en face, quitter sa maison et obliquer directement vers la boucherie. Aussi, s’est-il empressé de quitter son siège pour aller se tenir derrière le comptoir prêt à servir la cliente.
Or à sa grande surprise, la bonne dame allait s’emparer d’un couteau et le planter une première fois dans le ventre. Horrifié et non moins effrayé par ce spectacle burlesque, le pauvre s’est rapidement tiré de la boutique pour alerter les passants et autres commerçants du coin. Entretemps, la jeune femme s’est poignardée à deux autres reprises. Le troisième coup était apparemment d’une rare violence telle que la lame est demeurée plantée dans la poitrine de la victime.
Il a fallu l’intervention d’une aide soignante, travaillant dans un cabinet médical juste à proximité, pour maîtriser la femme dans un premier temps, avant de lui prodiguer les premiers soins, ensuite. Elle fut transportée par la suite d’urgence vers un établissement hospitalier où elle gît encore.
Les premiers éléments de l’enquête ont révélé que la pauvre femme souffre de troubles psychiques, en tout cas une dépression ayant été internée manifestement à plusieurs reprises. Mais l’enquête se poursuit pour déterminer les causes exactes d’un tel geste…


Mansour AMARA




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com