Festival Mawazine”Rythme du Monde” au Maroc : Lotfi Bouchnaq et Stevie Wonder au rendez-vous





Lotfi Bouchnaq sera l’invité du Festival Mawazine"Rythme du Monde" que la ville de Rabat abrite actuellement. Il se produira vendredi à la Villa des Arts de Rabat, aux côtés d’autres grands noms de la musique arabe et mondiale.
La particularité de ce festival est qu’il réunit les musiciens des quatre coins du monde dont des artistes arabes présents d’ailleurs en force. Parmi les invités, on trouve des chanteurs de renom tels que la légendaire Warda Al Jazaïria, Wael Kfouri, Hussein El Jasmi et Lotfi Bouchnaq. Le chanteur tunisien s’y produira après-demain vendredi et interprétera, comme à l’accoutumée, des compositions orientales et des chansons tirées directement du patrimoine musical tunisien à l’instar de «Bab Souika», entre autres. Le coup d’envoi de ce festival a été donné vendredi dernier à la Villa des arts à Rabat. Invitée de marque de cette édition, Warda Al Jazaïria, qui s’est produite, le lendemain samedi, a enchanté le public. A la fin de son concert, elle a reçu le «Ouissam alaouite» du grade de Commandeur des mains d’un conseiller du souverain marocain. Deux grandes pointures de la scène musicale internationale sont également au rendez-vous de cette manifestation. Il s’agit de la reine du Pop, l’Australienne, Kylie Minogue, et du grand Stevie Wonder.
Pour revenir à Lotfi Bouchnaq, disons que son concert est très attendu par le public marocain féru des genres tunisiens et orientaux et qui connaît bien le chanteur tunisien, un des habitués de ce festival. Considéré par ses fans comme l’un des plus grands ténors de la chanson arabe actuelle, Lotfi Bouchnak a débuté sa carrière en autodidacte dans les années 70. Il a fait partie de la «Jeunesse musicale tunisienne», une troupe d'amateurs dans laquelle il a pu pratiquer le chant dont il améliorera la technique plus tard avec le grand maître Ali Sriti. Artiste passionné, interprète audacieux du Malouf tunisien, joueur de oud, il se consacre principalement à l'exécution du répertoire classique arabe de tradition savante. Il s'est distingué et a forcé l'admiration par la qualité et la maîtrise de son interprétation et par son art de l'improvisation. Ce qui lui a valu d’être nommé ambassadeur de la paix auprès de l’ONU depuis 2004 et ambassadeur honorifique du Festival de la chanson orientale à Sarajevo depuis la même année.
Son concert de vendredi sera une conjugaison entre l’ancien et le nouveau. Lotfi Bouchnaq visitera, pour l’occasion, quelques titres de chansons de son nouvel album à l’instar de «Allemeni», «Chaamtlek», «Enti Chamsi», «Ghalbek, Ghalbek», et «Tounes Ana Wel Hobb». Le lendemain, le grand Steve Wonder clôturera en beauté ce festival. Un festival pendant lequel la capitale marocaine accueille, neuf jours durant, une centaine de concerts, conférences et expositions artistiques, au grand bonheur du public qui aura l’occasion d’apprécier les arts et cultures d’Afrique, d’Asie, d’Europe, d’Amérique et aussi du Maroc et du monde arabe.


Ousmane WAGUÉ




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com