Coupe de Tunisie (Finale J.2) : C.S.S. : Entraînements à huis clos





Dans leur lieu de retraite, les Sfaxiens se préparent dans le calme et la sérénité pour le grand rendez-vous de dimanche. Sur décision de Ghazi Ghraïri, les entraînements programmés jusqu’à samedi vont se dérouler à huis clos pour éviter toute confrontation avec le public et se concentrer totalement sur le match.
Par ailleurs, le comité directeur du CSS a promis aux joueurs une prime exceptionnelle qui dépasserait les cinq mille dinars pour chaque joueur en cas de victoire ce dimanche en finale de la Coupe de Tunisie.
D’autre part, le staff technique n’a pas trouvé de difficultés pour choisir les trois étrangers qui seront portés sur la feuille du match de dimanche face à l’USM. Il s’agit de Blaise Kouassy, Dominique et Jawhari, quant à Soumah, il va suivre le match des tribunes.
De son côté, Guemamdia sera titularisé devant l’USM. Il suppléera Hamza  Younès et formera avec Blaise Kouassy, le duo d’attaque.
Et pour éviter toute surprise le staff technique a programmé des séances d’entraînements spécialement sur les penaltys.

N.B.

Lotfi Rehim (Entr. U.S.M.) : «Avec nos meilleurs atouts»

L’entraîneur monastirien, très sollicité, ne veut pas parler actuellement  de son avenir. Il est concentré sur la finale, que ses joueurs aborderont dans les meilleures conditions.
Sincèrement, vous attendiez-vous à atteindre la finale aux dépens de l’EST?
Par définition, un match de Coupe n’admet point des pronostics au préalable. Nous avons négocié les demi-finales, comme nous l’avions fait contre le CSHL, l’ESHS et l’ASG, toutes  en dehors de nos bases. Sur le plan moral, pourquoi se faire impressionner par le standing de l’adversaire du moment que l’USM n’a rien à perdre, évoluant, donc, avec un esprit dégagé de toute pression. A partir du fait que nous tenions à créer l’événement, le reste est venu le plus logiquement du monde. C’est la loi du football.
Parvenus à ce stade final, comment allez-vous  vous comporter?
Dans de telles circonstances, je préfère ne pas dévoiler mes cartes à jouer. Pour la préparation, les conditions du travail, l’ambiance générale, et l’Union sacrée  qui s’est formée par toutes les parties concernées ne peuvent que nous exalter pour aborder cette échéance avec toute la confiance en nos moyens. Nous n’avons rien négligé en vue de finir cette saison en apothéose au grand bonheur de notre public.
Quels étaient et quels seront à Radès les secrets de votre réussite?
En tout premier lieu, la discipline rigoureuse instaurée au sein du groupe a été le premier de mes soucis, avec cette double vision que nul n’est indispensable et que les jeunes doivent bénéficier de leurs chances pour s’imposer. La fraîcheur physique  de ces derniers, l’ambition et l’application de tous ont fait le reste. Les performances probantes réalisées ne peuvent que traduire cet état d’esprit chez les joueurs et le travail approfondi du staff technique et l’encadrement judicieux conçu par les dirigeants. Je suis persuadé que cette finale sera dure, aussi bien pour nous, que pour les Clubistes sfaxiens. Nous l’aborderons à partir de consignes bien appropriées pour la circonstance.
Le meilleur scénario pour parvenir à bon port?
Incontestablement marquer d’entrée, afin de continuer à jouer avec un esprit serein et des jambes libérées. La réalité du jeu et du terrain déterminera l’évolution de mes joueurs, conformément aux directives consignées. c’est-à-dire, à chaque option tactique empruntée par l’adversaire, une riposte spécifique, pour désorienter ses intentions surtout que mes poulains se présenteront avec un avantage physique mieux peaufiné et qui sera un facteur déterminant, sans oublier la guerre des nerfs qui aura son mot à dire.
Ne craignez-vous pas qu’une certaine pression soit exercée sur vos joueurs?
C’est un volet que nous n’avons point négligé. Tout compte fait, l’ambiance de l’entourage, et l’attachement du public pour le trophée n’ont fait que donner davantage de motivation et de détermination pour se dépenser sans réserve, en toute quiétude et en confiance mesurée. Dans l’état actuel des choses, ils sont, désormais à leur top niveau, sur tous les plans.
En cas de victoire, cette rencontre sera-t-elle la dernière à l’USM?
Pour une double raison, ma réponse n’a pas encore pris forme. D’abord, de par mes engagements avec l’USM qui prendront fin le 30 juin prochain. Secundo, ma concentration est axée sur cette finale de la Coupe de Tunisie. la position à définir pour trancher  aux offres qui me sont parvenues, ou l’issue des négociations avec mes actuels employeurs pour un éventuel prolongement de mon contrat,  ne sera connue qu’en temps opportun.

M. NABLI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com