Tunis : Pour le meilleur et surtout pour… le pire





Au bord de la faillite, il trouva en sa femme une aide précieuse sans, toutefois, réussir à éviter le scandale…


Tunis – Le Quotidien
Les temps sont durs pour les chefs d’entreprises. La crise est en train de leur causer des dégâts énormes. Les carnets de commandes sont de plus en plus vides et les clients se font rares. De l’autre côté de la Méditerranée le pouvoir d’achat est à son niveau le plus bas.  Les gens n’achètent que le nécessaire. Alors s’agissant de fringues, il va sans dire que les gens n’ont pas vraiment la tête à ça .Du coup se sont les usines de textile qui sont les plus gravement touchées par cette récession.
Il va de soi que quelques exportateurs tunisiens ont à subir,  également,  les effets de cette crise  et même que certains sont menacés de faillite. En témoigne le cas du principal protagoniste dans cette affaire qui, pour sauver son usine, a eu recours à des moyens peu scrupuleux. Pis encore, il a impliqué sa femme dans une sale affaire qui s’est soldée par un scandale.
En effet, constatant que son mari est au bord de la faillite, elle lui  a proposé d’intervenir auprès d’un ancien ami dont la situation financière est plus que confortable pour lui venir en aide.


Les démons se réveillent…
N’ayant pas vraiment trop de choix, l’époux donna son accord tout en insistant auprès de sa douce moitié pour qu’elle fasse de son mieux afin de convaincre l’ami en question … Il faut dire qu’une vieille histoire liait l’épouse à ce potentiel sauveur. Ce dernier était fou amoureux d’elle .Mais, ces sentiments n’étaient pas partagés. D’ailleurs, elle avait convolé en justes noces avec son actuel mari au grand dam de cet ami qui, pour l’oublier, est allé vivre à l’étranger où il a fait fortune.
Ne s’attendant pas à une telle visite, l’ancien ami n’a pas caché sa joie en recevant dans son luxueux bureau la femme de ses rêves. Au fur et à mesure de la discussion, il comprit qu’elle avait besoin de son aide. Mais le montant demandé n’était pas aussi modeste qu’il le pensait. Il va bien présenter de sérieuses garanties.
Les événements allaient ainsi prendre une autre tournure. L’épouse est appelée à devenir tout bonnement sa maîtresse. Se trouvant entre l’enclume et le marteau, elle n’avait pas trop de choix : ou qu’elle accepte et sauve son mari de la faillite ou qu’elle refuse et ce sont les portes de la prison qui s’ouvriront pour accueillir  son conjoint et ce pour une durée indéterminée.
Finalement, elle ne quitta le bureau de son ami qu’après  lui avoir assouvi ses désirs.
La nouvelle n’a pas tardé à parvenir jusqu’à l’épouse de son ami qui n’est pas allée par quatre chemins pour mettre fin à cette histoire. Justement, elle est allée  porter plainte accusant sa rivale d’adultère. Une affaire qui allait être examinée prochainement par la justice.


H.M.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com