Tunis : Un contrat de mariage derrière les barreaux !





Finalement, il s’est rendu à l’évidence, n’ayant effectivement aucune autre alternative que de remédier à la situation…


Tunis – Le Quotidien
Tout a commencé par une plainte déposée par une mère de famille accusant l’ami de sa fille, une mineure puisque n’étant âgée que de seize ans, d’avoir abusé d’elle, profitant de sa naïveté et de sa crédulité, sinon de son inconscience pour se laisser traîner de la sorte par un homme, son aîné d’une quinzaine d’années !
Dans sa déposition, la plaignante a soutenu que sa jeune fille était sortie le jour des faits en compagnie d’une amie habitant le voisinage pour régler une affaire urgente, lui a-t-elle annoncé. Or, en vérité, la petite était partie rencontrer son ami, qu’elle a même accompagné chez lui afin d’y passer la nuit pour ne réapparaître que le lendemain en début d’après-midi.
Pressée de questions par sa maternelle, la fille allait tout lui raconter, entre autres ses multiples entrevues avec son prince charmant, souvent en présence de son amie, laquelle était au courant de leur liaison. Aussi, à la fin de sa déposition, la mère a-t-elle tenu à ce que le suspect soit jugé, à moins qu’il n’accepte de remédier à la situation en épousant la victime.
Cette dernière alternative n’a pas du tout déplu au suspect, lequel ne s’est pas fait prier outre mesure pour concrétiser le souhait de sa future belle-mère, affichant au passage son entière disposition à sceller leur union le plus tôt possible, voire sur-le-champ. Ce qui fut fait dans les plus brefs délais, bien que la Cour se soit prononcée pour une condamnation à treize mois de prison ferme. A quelque chose malheur est bon, dit-on souvent, ce qui fut le cas dans cette affaire qui a connu un dénouement heureux, puisque le couple allait sceller le contrat de mariage alors que le jeune homme était encore derrière les barreaux…


Mansour AMARA




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com