Cinq interventions à l’ordre du jour





Le Bardo - (TAP)
Les travaux de la conférence nationale qu’organisent  la Chambre des députés, la Chambre des cooneillers et le Conseil consitutionnel, sous le haut patronage du Président de la République à l’occasion du 50e anniversaire de la promulgaion de la Constitution, ont été ouverts, hier matin, à la Chambre des députés au Bardo.
La séance d’ouverture a été marquée par l’allocution du Président Zine El Abidine Ben Ali, à l’occasion de cette célébration et dont lecture a été donnée par le président de la Chambre des députés, M. Foued Mebazaâ.
Le Président de la République a réaffirmé l’attachement au respect de la primauté de la Constitution en se conformant pleinement aux avis du Conseil  constitutionnel et en garantissant les libertés et les droits  fondamentaux du citoyen.
Le Chef de l’Etat  a relevé également que la garantie de la primauté de la Constitution est une lourde responsabilité qu’assument les Tunisiens en toute loyauté, “car il n’y a pas de légalité en dehors de celle de la Constitution, ni de démocratiie en dehors des règles contitutionnelles. L’Etat de droit est  fondamentalement celui où est respectée la Constitution, la loi fondamentale qui garantit le respect des droits et des libertés”, a souligné le Président de la République.
La séance d’ouverture  de la conférence a eu lieu en présence, notamment, de M. Mohamed Ghannouchi, Premier ministre , plusieurs membres du Bureau politique du Rassemblement Constitutionel Démocratiqe (RCD), les membres du Gouvernement, les présidents de la Chambre des députés et de la Chambre des conseillers, le président du Conseil constitutionnel et les présidents des institutions  constitutionnelles.
L’ordre du jour de la conférence nationale qui se déroule en deux séances, comporte plusieurs interventions ayant pour thèmes “l’Assemblée nationale constituante et l’élaboration de la Constitution”, “les spécificités de la Constitution tunisienne”, la Constitution et l’instauration de la souveraineté du Peuple” et “la Constitution et l’Etat de droit”.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com