En bref…





Soûle dans la rue !
TUNIS. En voilà une qui n’a pas froid aux yeux apparemment, en tout cas elle n’est point disposée à se ranger, bien qu’elle n’en soit pas à sa première aventure du genre. Toujours est-il que la jeune fille aurait passé récemment une bonne partie de l’après-midi dans un bar de la capitale, avant de quitter les lieux complètement schlass.
Or au lieu de rentrer chez elle, la jeune fille aurait par contre tenu à manifester bruyamment sa joie d’être une disciple de Bacchus, en débitant un véritable flot de gros mots, s’en prenant au passage à tous les passants. Finalement, elle fut interpellée par une ronde de passage dans le coin et amenée vers les locaux de la police où il s’est avéré qu’elle était une récidiviste notoire.
Aussi, passée récemment en jugement a-t-elle été condamnée cette fois-ci à végéter dans une cellule pour un an, pourvu que ce soit la dernière…


Le voleur, détenteur
de faux billets !
CITE ETTADHAMEN. Au début il n’était question que de vol d’un vélomoteur, que le malfaiteur avait chipé sur la place publique, profitant d’un moment d’inattention du propriétaire. Mais une fois conduit dans les locaux des auxiliaires de la justice, ces derniers allaient découvrir que le bonhomme était détenteur d’une quarantaine de faux billets.
Pressé de questions, il a fini par avouer qu’il faisait partie en fait d’une bande de quatre membres qui ont loué un local du côté de la cité Ettadhamen afin de falsifier des billets de banque. Sur les lieux, les enquêteurs vont procéder à l’arrestation de deux de ses complices, alors que le quatrième membre est encore activement recherché. Ils ont également procédé à la saisie du matériel dont se servait le quatuor…


«A moi, sinon à personne
d’autre» !
ETTADHAMEN. Amoureux fou d’une fille du voisinage, le jeune homme aurait tout fait pour l’approcher, du moins attirer son attention, une entrée en matière afin de nouer tout simplement une relation durable. Or, bien qu’elle se soit rendue compte du manège du soupirant, la jeune fille l’aurait carrément envoyé paître, se moquant littéralement de ses sentiments. Il faut dire que la réputation du jeune homme n’était guère de nature à l’encourager pour une éventuelle liaison, quelle que soit sa nature.
L’amoureux tenait cependant coûte que coûte à sa dulcinée, au point de perdre pratiquement la raison le jour où il a eu vent de l’entrée en ligne d’un prétendant, lequel est allé jusqu’à fixer une date pour célébrer leurs fiançailles. C’était en quelque sorte la fin d’un rêve pour lui, mais ne lâchant aucunement prise, sollicitant expressément une entrevue avec la voisine. Celle-ci aurait contre toute attente accepté, comptant il est vrai lui faire entendre raison.
Or le bonhomme avait d’autres projets en tête, puisqu’à l’apparition de la voisine, il s’est carrément attaqué à elle armé d’un couteau, s’acharnant notamment sur son visage pour la défigurer. Une fois son forfait accompli, il a pris la fuite, mais pour tomber quelques heures plus tard dans les mains des auxiliaires de la justice…


M.A.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com