Hammam-Lif : L’antiquaire, l’apprenti et… la mineure !





Forts de leur ascendant moral, les deux hommes n’ont pas hésité à profiter de l’incrédulité de la petite !


Tunis – Le Quotidien
En proie à des difficultés énormes, puisque n’arrivant que difficilement à joindre les deux bouts et subvenir aux besoins de sa petite famille, la pauvre femme a été contrainte de pousser sa fille aînée, âgée pourtant d’à peine seize ans, à chercher un travail pour lui venir en aide. Elle est allée jusqu’à la caser elle-même chez un antiquaire de la région, un sexagénaire dirigeant la boutique avec l’aide d’un jeune homme de vingt-six ans.
Au bout d’un certain temps, le vieux bonhomme aura été toutefois subjugué par le charme et les rondeurs de la jeune fille, parvenant sans la moindre peine à l’attirer dans son lit aménagé à l’arrière boutique. Depuis, il ne ratait plus aucune occasion afin de goûter aux charmes de la petite, qu’il inondait de cadeaux en retour. Or, il ne s’est pas rendu compte que son apprenti, profitant de l’aubaine et du silence forcé de la jeune fille, n’a pas manqué de suivre le même chemin, remplaçant son employeur à chaque fois que celui-ci s’absente pour vaquer à quelques affaires.
Les semaines passèrent ainsi, jusqu’au jour, ou plutôt le soir où la fille a eu un malaise obligeant la maman à la transporter aux urgences et apprendre ainsi la malheureuse nouvelle que lui a balancée le toubib sans le moindre ménagement. Sa jeune fille était en effet enceinte de quatre mois !
Aussitôt rentrée, la mère s’est empressée de rejoindre le poste de police afin de déposer plainte à l’encontre de l’employeur et son apprenti, tenant à les poursuivre en justice pour avoir séduit la petite mineure…


Mansour AMARA




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com