Les JM, dans trois semaines : Les Olympiques sur la bonne voie





La sélection olympique a abordé la dernière ligne droite de sa préparation qui la mènera aux Jeux Méditerranéens de Pescara en Italie.
La 16e édition des Jeux Méditerranéens se déroulera du 26 juin au 5 juillet 2009 à Pescara en Italie. Dans cette perspective, la sélection olympique dirigée par le sélectionneur Skander Kasri a accéléré le rythme de sa préparation.
Outre les stages, les olympiques tunisiens viennent dernièrement de croiser le fer au stade Ben Jannet de Monastir avec leurs homologues de Syrie. La rencontre s’est terminée par la victoire de la Tunisie 2-0. Le premier but a été réalisé par Adnène Raddaoui sur penalty suite à une faute sur Youssef Msakni. La Tunisie a ajouté un second but par Mohamed Esseghaier Nasri en conclusion d’un service de Wajdi Jebbari.
Suite à ce test, le sélectionneur Skander Kasri estime que «le match fut d’un niveau plutôt moyen. Il y a eu beaucoup d’engagement physique. Ce fut généralement une prestation de fin de saison. Les joueurs ont manqué de fraîcheur physique. Quant au milieu de terrain, il a besoin de travailler davantage, tant au niveau de la construction que de la récupération».
A propos des satisfactions, il poursuit : «Youssef Msakni a été au-dessus du lot». S’agissant d’un test devant servir à tirer le maximum d’enseignements, le coach a fait tourner son effectif pour voir à l’œuvre ses joueurs. Ainsi, Msakni et Hadhria ont laissé leur place en seconde période. Une période qui a été plus animée lorsque les Syriens ont haussé leur niveau de jeu pour tenter d’égaliser. Le match devint alors plus ouvert.


«Sélim Ben Djemia : un joueur intéressant…»
Dans ce nouveau décor, nous avons constaté un manque de réalisme des deux équipes devant les buts. Plusieurs occasions de but ont été gâchées. Pourtant, les belles séquences de jeu n’ont pas manqué.
Skander Kasri précise à cet effet : «j’ai apprécié la prestation des deux latéraux Mbarki et Belaïd qui ont réalisé un bon match. Idem pour Sélim Ben Djemia qui joue à Gênes et dont la prestation est encourageante. C’est un joueur à revoir. Il a du potentiel et peut nous offrir des solutions, surtout qu’il est gaucher». A propos des Syriens, il a terminé en déclarant : «ils ont manqué d’arguments offensifs».
La formation rentrante alignée par Skander Kasri était composée de Ben Mustapha dans les buts, Mbarki en latéral droit et Belaïd sur le flanc gauche ; Ben Djemaï et Guizani se sont chargés de l’axe central ; Raddaoui et Boughanmi étaient au ratissage au milieu de terrain derrière trois animateurs, à savoir Msakni, Hadhria et Doula. Le fer de lance de l’attaque était Wajdi Jabbari.


Cap sur Hammam-Bourguiba
Pour le staff technique, il s’agit désormais de peaufiner la tenue du groupe. Dans ce contexte, les stages vont se poursuivre. Actuellement, la sélection est à Hammam-Bourguiba où elle cherchera à recharger ses accus. A la suite de ce stage d’oxygénation, il est possible que la sélection rejoigne la Syrie pour un match revanche, voire Ramallah pour un match amical contre la Palestine.
Tout sera mis en œuvre pour que cette équipe aborde cette joute régionale dans les meilleures conditions. La seule inconnue a trait aux joueurs qui seront retenus pour les Jeux Méditerranéens, notamment ceux qui appartiennent également à l’équipe A. La dernière mise au vert est programmée du 15 au 20 juin, juste avant que les Olympiques ne rallient l’Italie.


A.S.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com