Chasse : Une vieille activité qui fascine toujours





Moins perçue comme un  produit  touristique, la chasse reste pourtant une activité millénaire à laquelle s’attache encore une catégorie de Tunisiens et d’étrangers.
La Direction générale  de la Préservation des Forêts au  ministère de l’Agriculture et des Ressources hydrauliques  enregistre  plus de 2000 chasseurs par an. Ceux-ci viennent chasser des sangliers, des perdrix, des lièvres, des  hérissons, des daims, entre autres.  Dès le  mois de septembre dernier et, comme à pareille période de chaque année, un arrêté du ministère de l'Agriculture et des Ressources hydrauliques relatif à  l'organisation de la saison de la chasse pour l'année  2008-2009 a été  rendu public. Celui-ci  annonçait  l'ouverture de la nouvelle saison de chasse pour certaines espèces de gibier, tels que  le lièvre, la perdrix, l'alouette et la caille, le pigeon  biset, le daim, le sanglier et le hérisson. Le même arrêté  a fixé le démarrage de la saison  de chasse au 16 novembre 2008 pour d’autres espèces comme la bécassine, les canards, les colverts, le siffleur,  la sarcelle d'hiver et d'été, poule d'eau, sarcelle  morillon. L'ouverture de la saison de la chasse de la caille de passage a eu lieu le 5 avril dernier,  tandis que celle  de la chasse à la tourterelle de passage et sédentaire a été programmée pour le 12 juillet prochain. Les services du ministère de l’Agriculture et des ressources hydrauliques ont prévu aussi des  mesures  draconiennes afin de  préserver certaines espèces au cas où celles-ci seraient menacées. D’ailleurs, un arrêté ministériel a fixé  les dates de fermeture de la chasse depuis le  7 décembre dernier  pour certaines espèces de gibier, lesquelles s'étendront jusqu'au 30  août 2009, selon la nature de la chasse.    
Le même arrêté précise que la fermeture de la saison de la chasse pourrait avoir lieu avant les dates prévues pour certaines espèces de gibier si cela s'avère nécessaire. Et d’appeler les chasseurs à respecter le milieu naturel et à s'abstenir de jeter les douilles vides,  ainsi que tout  autre objet utilisé lors de la chasse. Dans chaque  zone, il est autorisé la chasse d’une espèce ou de plusieurs autres en fonction de leur abondance.  La chasse au sanglier sauvage en battue est autorisée,  par exemple, au Nord-Ouest  et au Sud de la Tunisie. Plusieurs territoires ont été réservés pour la saison 2008/2009.


1600 permis délivrés
Pour M. Abdelhamid Karem, directeur de la Préservation des Forêts au  ministère de l’Agriculture et des Ressources hydrauliques,  la chasse est devenue, au fil des ans, une activité sportive qui regroupe actuellement 2500 chasseurs ; ce qui est de nature à promouvoir de nouveaux produits touristiques dans le pays. Selon les statistiques de l’année  2007, le nombre de touristes chasseurs a légèrement augmenté par rapport à la saison précédente, avec plus de 1600 permis délivrés par les services régionaux des forêts. Plusieurs modes de chasse sont pratiqués en Tunisie. Parmi ceux-ci, on cite notamment la chasse à la courre,  la chasse à l'affût et la chasse  à  l’approche, ou à la poussée silencieuse et à la battue bruyante. Quant à  la battue bruyante, elle est incontestablement le mode de chasse au sanglier le plus répandu en Tunisie. Sa pratique se présente de la façon suivante : autour d’une enceinte de bois où les sangliers sont remisés, les chasseurs se postent. Les piqueurs lâchent les chiens sur le pied d'entrée des sangliers, et s'ensuit une chasse bruyante et passionnante au cours de laquelle la meute fait une "musique" joyeuse. Cette menée est suivie, à distance, par tous les participants, jusqu'à ce que les sangliers dépassent la ligne.  Dans  de nombreuses régions, plusieurs territoires,  laissés à l’état sauvage, sont réservés à la chasse. Les chasseurs ne peuvent pas y entrer, sauf avec, des chiens pour  passer d'une partie à l'autre. Le sanglier représente parfois un danger pour certains ruraux car ravageant  leurs cultures. Raison pour laquelle, il représente l’espèce à chasser la plus autorisée. 


Ousmane WAGUÉ




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com