Centre de traitement des déchets de Jradou : Pour une meilleure qualité de la vie





Zaghouan - TAP
Le Centre de traitement des déchets industriels et spéciaux et le laboratoire d’analyse physiquo-chimique de Jradou (gouvernorat de Zaghouan), inaugurés, vendredi, par le Chef de l’Etat, dans le cadre de la célébration de la Journée nationale et mondiale de l’environnement, sont les plus importants projets environnementaux réalisés dans la région destinés à améliorer la qualité de la vie et renforcer les fondements du développement durable.
Ce centre dont la capacité de traitement s’élève à 90 mille tonnes par an est doté d’équipements de pointe. Le traitement des déchets passe par plusieurs étapes pour les débarrasser de leur nocivité sur l’environnement à la lumière des analyses  effectuées par le laboratoire. Les déchets sont ainsi inertisés et solidifiés avant leur enfouissement, conformément aux normes internationales les plus strictes.
Le système de traitement des déchets et le réseau des décharges dans le gouvernorat de Zaghouan vont être renforcés au cours de l’année 2009 par la réalisation d’une décharge contrôlée pour des déchets ménagers dans la région de Castani et l’installation de 4 centres de transformation à Zriba, Fahs, Bir Mechargua et Nadhour.
Par ailleurs, les travaux de réalisation de “la route de l’eau: de Zaghouan à Carthage” se poursuivent. Le projet comporte, notamment, un espace de loisirs pour familles ainsi que le musée écologique inauguré, en 2007, par le Chef de l’Etat, outre des unités de tourisme culturel et environnemental  destinées à protéger les richesses végétales et animales du Mont Zaghouan et à valoriser le temple des eaux.
Etendu sur environ 2 mille ha, le projet du parc national de Jebel Zaghouan, est de nature à protéger l’écosystème du site qui renferme 600 variétés de plantes.
Quant au jardin botanique de l’églantier aménagé à l’intérieur de l’école supérieure d’agriculture de Mogran, il a été créé dans le cadre du programme de protection des ressources génétiques.
Cette expérience tend à valoriser la culture de l’églantier sur une superficie de 30 ha et à mettre en place de petites unités de transformation de la production. Le programme vise, aussi, à mettre en valeur les vertus  médicinales et les usages culinaires de cette plante et à favoriser son écoulement sur le marché.
Dans le domaine de l’assainissement, les interventions ont ciblé la rénovation et l’entretien des réseaux de canalisation des eaux usées et la réalisation de stations d’assainissement dans les villes de Zriba, Zaghouan et Fahs.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com